Congé Individuel de Formation
à l’IFOCOP : Réussissez votre « révolution » professionnelle  !


La formule gagnante du CIF-CDD et CIF à l’IFOCOP

 

Le CIF est un congé formation d’une durée d’un an maximum qui vous permet de vous qualifier, d’évoluer ou de vous reconvertir professionnellement.
Un Congé Individuel de Formation est un dispositif qui permet d’acquérir des compétences nouvelles et de sécuriser son avenir professionnel.

 

 

SOMMAIRE

1. Pourquoi choisir de faire sa formation CIF à l’IFOCOP ?

2. L’essentiel sur le Congé Individuel de Formation

 

1. Pourquoi choisir de faire sa formation CIF à l’IFOCOP ?

Obtenir un accord pour un CIF n’est pas chose aisée. De nombreux critères liés à l’expérience, aux diplômes, à la motivation et au réalisme du projet entrent en jeu.

Fort d’une longue expérience dans la mise en œuvre du CIF, L’IFOCOP vous donne les meilleures chances d’être accepté grâce à un accompagnement rigoureux dans le montage de votre dossier.
Cet accompagnement porte sur le choix de la formation et la faisabilité du projet par rapport à votre expérience et aux débouchés possibles. Vous êtes reçu par le responsable de formation en entretien approfondi. Son rôle est de vous aider à définir, ajuster et affiner votre projet pour maximiser vos chances de prise en charge.

Autre avantage majeur, les formations métiers de l’IFOCOP sont parfaitement adaptées au CIF car conçues pour faire de tout projet de requalification ou de reconversion professionnelle un succès par :

    • Une formule opérationnelle en moins de 8 mois : 4 mois de cours + 3 mois d’entreprise (minimum).
    • Des formateurs qui pour une majorité viennent de l’entreprise et sont toujours en activité.
      Cela vous garantit un enseignement totalement adapté à la réalité du marché du travail.
    • Des responsables de formation qui vous accompagnent tout au long de votre parcours et qui sont à vos côtés pour soutenir vos efforts et vous conduire à la réussite.
    • Une offre de 18 formations métiers diplômantes inscrites au RNCP*. La certification RNCP est un critère essentiel d’acceptation de votre dossier (*Répertoire National des Certifications Professionnelles).
    • + de 90% des stagiaires IFOCOP CIF qui sont en poste à l’issue de la formation (source : Etude Emploi pour la DGE).

 

Le CIF IFOCOP en quelques chiffres

En 2014, 86% des stagiaires IFOCOP en CIF FONGECIF Ile-de-France se sont estimés satisfaits et très satisfaits de leur formation. Les principaux critères plébiscités ont été l’accueil et l’accompagnement par les équipes pédagogiques, la compétence des formateurs et les contenus des programmes. (Source : Etude réalisée en 2014 par le FONGECIF Ile-de-France)

Le nombre de dossiers acceptés a connu une augmentation de 25% entre 2013 et 2014. De plus, 100% des dossiers des demandeurs d’emploi souhaitant effectuer un CIF-CDD à l’IFOCOP ont été acceptés.

 

18 diplômes reconnus par l’Etat dont 17 éligibles au CPF

 CODE CPFINTITULÉ FORMATION
  Niveau II
  Acheteur
 2643Community manager
 9120Développeur intégrateur web
 8511Responsable marketing et management commercial
 8673Responsable Système QHSE (Qualité/Hygiène/Sécurité/Environnement)
  Niveau III
 2198Assistant(e) commercial(e)
 2200Assistant(e) de direction
 2203Assistant(e) en gestion des entreprises option action commerciale
 2204Assistant(e) en gestion des entreprises option comptabilité
 2208Assistant(e) import/export
 2214Assistant(e) juridique
 2206Assistant(e) en ressources humaines
 2312Comptable
 2439Gestionnaire de paie
  Négociateur immobilier
  Manager de rayon
  Niveau IV
 2180Secrétaire – Assistant(e)
 2182Technicien comptable

 

Taux de retour à l’emploi des stagiaires CIF IFOCOP

    • 2012 : 92%
    • 2013 : 90%
    • 2014 : 90%

retour

 

 

2. L’essentiel sur le Congé Individuel de Formation

 

Qui peut bénéficier d’un CIF ou CIF CDD ?

    • Les salariés en CDI, justifiant d’une activité salariée de 24 mois, consécutive ou non, dont 12 mois dans l’entreprise actuelle.
    • Les salariés en CDD, justifiant d’une activité salariée, consécutive ou non, de 24 mois au cours des 5 dernières années, dont 4 mois au cours des 12 derniers mois.
    • Les demandeurs d’emploi peuvent également bénéficier d’un CIF-CDD.

 

Quelle est la durée d’un CIF ?

Le CIF dure au maximum un an à temps plein ou 1 200 heures à temps partiel (sauf accord particulier portant sur la durée).

 

Comment est pris en charge le CIF ?

Le CIF est financé par les organismes paritaires collecteurs (OPACIF) ou des organismes compétents pour une entreprise ou un groupe d’entreprises (AGECIF). La prise en charge reste facultative. Elle concerne :

    • le versement total ou partiel de la rémunération en cours pour les salariés ou de la dernière rémunération versée pour les personnes ayant quitté l’entreprise
    • les frais de formation
    • parfois les frais de transports et d’hébergement

 

Quelle est votre situation professionnelle pendant le CIF ?

Pendant la durée de votre formation, vous avez le statut de stagiaire de la formation professionnelle.
Le temps passé en formation est assimilé à du temps de travail effectif pour le calcul des congés payés et de l’ancienneté.
Si vous êtes salarié, votre contrat de travail est suspendu mais non rompu. A l’issue de la formation, vous pouvez réintégrer votre emploi ou un poste équivalent dans l’entreprise. En revanche, votre employeur n’est pas tenu de vous proposer un poste correspondant à votre nouvelle qualification.

 

Comment et auprès de qui faire la demande de CIF ?

> Pour les salariés : le CIF-CDI
La demande doit être faite dans un premier temps auprès de votre employeur afin d’obtenir une autorisation d’absence. Ce dernier ne peut s’y opposer ; il peut juste y surseoir une fois.
Dès que l’autorisation d’absence est acceptée, vous devez faire une demande de financement à l’organisme auprès duquel votre entreprise verse sa contribution ou OPACIF. Celui-ci n’est pas obligé de l’accorder. Les critères de choix sont bien précis comme l’âge, le réalisme du projet professionnel, ou le niveau d’études et naturellement, l’enveloppe budgétaire dont dispose l’organisme.

> Pour les demandeurs d’emploi : le CIF-CDD
Vous devez faire votre demande directement auprès de l’OPACIF dont dépend l’entreprise où vous avez réalisé le CDD ouvrant vos droits.

 

Le CIF en 4 étapes

1 – Définir son projet professionnel
Vous pouvez demander à bénéficier d’un conseil en évolution professionnelle auprès de votre OPACIF. Il est capital de rencontrer des professionnels dans le domaine ciblé et des professionnels de la formation qui vous aideront à définir avec precision le meilleur projet pour vous.

2 – Choisir la bonne formation
Dans votre demande de CIF vous devrez justifier en quoi la formation choisie vous offre les meilleures chances
d’atteindre votre but : un diplôme reconnu par l’Etat ? Un stage en entreprise qui peut ouvrir sur un emploi ?
Alors faites le bon choix et n’oubliez pas que l’objectif principal d’un OPACIF est de s’assurer de votre employabilité à l’issue de la formation.

3 – Demander une autorisation d’absence (pour les salariés)
Vous devrez demander par écrit à votre employeur la possibilité de vous absenter le temps du CIF avec le détail de votre projet à l’appui. Votre employeur doit vous répondre dans les 30 jours. Il peut vous demander un report.
Pas d’autorisation à demander en CDD car le CIF se fait à la fin du contrat.

4 – Faire la demande de prise en charge à son OPACIF
Votre dossier doit être envoyé au plus tard 3 mois avant le démarrage de la formation. Paufinez-le au maximum pour mettre toutes les chances de votre côté ! N’hésitez pas à venir nous rencontrer pour être accompagné dans cette phase.

retour