En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

IFOCOP Le spécialiste de la formation tertiaire en alternance pour adultes

L'Ifocop est conventionné par le Ministère de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique
et est qualifié ISQ-OPQF pour la garantie d'un engagement de prestation de qualité.

Congé Individuel de Formation à l’IFOCOP : CIF et CIF CDD

Définition du Congé Individuel de Formation (CIF)

Le CIF est un congé formation d’une durée maximale d’un an, pris à l’initiative du salarié ou du demandeur d’emploi (CIF CDD), dans le but de sécuriser son parcours professionnel.

Le CIF vous permet de vous qualifier, d’évoluer ou de vous reconvertir professionnellement, tout en bénéficiant d’une prise en charge totale ou partielle de votre rémunération et des coûts de formation. Les possibilités de financement du CIF ont été renforcées avec la création du Compte Personnel de Formation (CPF).

Vous trouverez dans ces pages toutes les informations générales sur le CIF ainsi que tous les avantages de faire un CIF à l’IFOCOP. Pour des infos plus personnalisées, posez-nous vos questions sur le CIF via ce formulaire.

> Tout savoir sur le CIF

> Pourquoi choisir de faire sa formation CIF à l’IFOCOP ?

Tout savoir sur le CIF

 Qui peut bénéficier d’un CIF ou CIF CDD ?

Les bénéficiaires d’un Congé Individuel de Formation sont :

  • Les salariés en CDI, justifiant d’une activité salariée de 24 mois, consécutive ou non, dont 12 mois dans l’entreprise actuelle.
  • Les salariés en CDD, justifiant d’une activité salariée, consécutive ou non, de 24 mois au cours des 5 dernières années, dont 4 mois au cours des 12 derniers mois.
  • Les demandeurs d’emploi peuvent également bénéficier d’un CIF-CDD pour renforcer leurs compétences ou se reconvertir pendant leur période de chômage.

Quelle est la durée d’un CIF ?

Le CIF dure au maximum un an à temps plein ou 1200 heures à temps partiel (sauf accord particulier portant la durée). Le nombre d’heures minimal est de 30 heures.

Comment est pris en charge le CIF ?

Le financement du CIF est assuré par les organismes paritaires collecteurs (OPACIF) ou des organismes compétents pour une entreprise ou un groupe d’entreprises (AGECIF). La prise en charge reste facultative. Elle concerne :

  • le versement total ou partiel de la rémunération en cours pour les salariés ou du dernier salaire versé pour les personnes ayant quitté l’entreprise
  • les frais de formation
  • parfois les frais de transports et d’hébergement

Quelle est votre situation professionnelle pendant le CIF ?

Pendant la durée de votre formation, vous avez le statut de stagiaire de la formation professionnelle. Le temps passé en formation est assimilé à du temps de travail effectif pour le calcul des congés payés et d’ancienneté.

Si vous êtes salarié, votre contrat de travail est suspendu mais non rompu. A l’issue de la formation, vous pouvez réintégrer votre emploi ou un poste équivalent dans l’entreprise. En revanche, votre employeur n’est pas tenu de vous proposer un poste correspondant à votre nouvelle qualification.

Comment et auprès de qui faire la demande de CIF ?

Pour les salariés : le CIF-CDI

La demande de congé de formation doit être faite dans un premier temps auprès de votre employeur afin d’obtenir une autorisation d’absence. Ce dernier ne peut s’y opposer ; il peut juste y surseoir une fois.

Dès que l’autorisation d’absence est acceptée, vous devez faire une demande de financement à l’organisme auprès duquel votre entreprise verse sa contribution, généralement le FONGECIF. Celui-ci n’est pas obligé de l’accorder. Les critères de choix sont bien précis comme l’âge, le réalisme du projet professionnel, ou le niveau d’études et naturellement, l’enveloppe budgétaire dont dispose l’organisme.

Il peut arriver qu’un salarié en Congé Individuel de Formation soit licencié pour motif économique ou personnel. La seule condition est que le licenciement n’ait aucune relation avec le départ en formation du salarié. Cette rupture de contrat met fin au CIF, le salarié ne faisant plus partie de l’entreprise. Il pourra éventuellement poursuivre sa formation si le FONGECIF accepte de prendre en charge sa rémunération.

Pour les demandeurs d’emploi : le CIF-CDD

Vous devez faire votre demande directement auprès de l’OPACIF dont dépend l’entreprise où vous avez réalisé le CDD ouvrant vos droits.

Comment se déroule le CIF en 4 étapes :

1 – Définir son projet professionnel
Vous pouvez demander à bénéficier d’un conseil en évolution professionnelle (CEP) auprès de votre OPACIF. Il est capital de rencontrer des professionnels dans le domaine ciblé et des professionnels de la formation qui vous aideront à définir avec précision le meilleur projet pour vous.

2 – Choisir la bonne formation

Dans votre demande de CIF vous devrez justifier en quoi la formation choisie vous offre les meilleures chances d’atteindre votre but : un diplôme reconnu par l’Etat ? Un stage en entreprise qui peut ouvrir sur un emploi ?

Alors faites le bon choix et n’oubliez pas que l’objectif principal d’un OPACIF est de s’assurer de votre employabilité à l’issue de la formation.

3 – Demander une autorisation d’absence (pour les salariés)

Vous devrez demander par écrit à votre employeur la possibilité de vous absenter le temps du CIF avec détails de votre projet à l’appui. Votre employeur doit vous répondre dans les 30 jours. Il peut vous demander un report.

Pas d’autorisation à demander en CDD car le CIF se fait à la fin du contrat.

4 – Faire la demande de prise en charge à son OPACIF

Votre dossier doit être envoyé au plus tard 3 mois avant le démarrage de la formation. Paufinez-le au maximum pour mettre toutes les chances de votre côté ! N’hésitez pas à venir nous rencontrer pour être accompagné dans cette phase.

Pourquoi choisir de faire sa formation CIF à l’IFOCOP ?

Un accompagnement efficace dans le montage du dossier CIF

Obtenir un accord pour un CIF n’est pas chose aisée. De nombreux critères liés à l’expérience, aux diplômes, à la motivation et au réalisme du projet entrent en jeu.

Fort d’une longue expérience dans la mise en œuvre du CIF, L’IFOCOP vous donne les meilleures chances d’être accepté grâce à un accompagnement rigoureux dans le montage de votre dossier.

Cet accompagnement porte sur le choix de la formation et la faisabilité du projet par rapport à votre expérience et aux débouchés possibles. Vous êtes reçu par le responsable de formation en entretien approfondi. Son rôle est de vous aider à définir, ajuster et affiner votre projet pour maximiser vos chances de prise en charge.

Un modèle de formation parfaitement adapté aux objectifs du CIF

Autre avantage majeur, les formations métiers de l’IFOCOP sont parfaitement adaptées au CIF car conçues pour faire de tout projet de requalification ou de reconversion professionnelle un succès :

  • Une formule opérationnelle possible en moins de 8 mois :
    4 mois en centre + 3 mois en entreprise (minimum)
  • Des formateurs qui pour une majorité viennent de l’entreprise et sont toujours en activité
    Cela vous garantit un enseignement totalement adapté à la réalité du marché du travail.
  • Des responsables de formation qui vous accompagnent tout au long de votre parcours et qui sont à vos côtés pour soutenir vos efforts et vous conduire à la réussite. 
  • Des formations « approuvées » par le FONGECIF Ile-de-France

Les formations IFOCOP gestionnaire de paie, assistant(e) ressources humaines et assistant(e) de direction ont obtenu le label de qualité du FONGECIF Ile-de-France, car elles remplissent tous les critères de qualité exigés.

  • Plus de 90% des stagiaires IFOCOP CIF en poste à l’issue de la formation

Taux de retour à l’emploi des stagiaires CIF IFOCOP sur les 4 dernières années :

  • 2012 : 92%
  • 2013 : 90%
  • 2014 : 90%
  • 2015 : Bientôt disponible
    (Source : Etude Emploi pour la DGE)

L’IFOCOP : un acteur majeur du Congé Individuel de Formation en Ile-de-France

Avec près de 50% de dossiers supplémentaires en 2015 (527 dossiers instruits) par rapport à 2014 (357 dossiers), l’IFOCOP est devenu un organisme référent pour le FONGECIF Ile-de-France.

En 2015, le nombre de dossiers CIF de l’IFOCOP acceptés par le FONGECIF a connu une augmentation de 66% par rapport à 2014. Cette hausse est due à une forte demande de CIF-CDD de la part de demandeurs d’emploi, dont 93% des dossiers ont été acceptés. Une véritable reconnaissance pour l’IFOCOP !

> Contactez-nous pour tout savoir sur le CIF à l’IFOCOP