En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

IFOCOP Le spécialiste de la formation tertiaire en alternance pour adultes

L'Ifocop est qualifié ISQ-OPQF pour la garantie d'un engagement de prestation de qualité.

Focus sur le CPF : une petite révolution dans le domaine de la formation !

Au 1er janvier 2015, le CPF (compte personnel de formation) va se substituer au DIF (droit individuel à la formation). Il a été pensé pour favoriser une démarche d’apprentissage tout au long de la vie et inciter chaque individu à prendre en main sa formation. Focus sur cette petite révolution dans le domaine de la formation.

Qu’est-ce que le compte personnel de formation (CPF) ?

Il s’agit d’un compte « universel » et « individuel » qui suivra chaque individu tout au long de sa carrière : dès 2015, toute personne disposera d’un CPF de son entrée sur le marché du travail (à partir de 16 ans) à sa retraite.

A combien d’heures de formation le CPF permet-il d’accéder ?

Le CPF permet à tout salarié d’acquérir 24 heures par an pendant 5 ans, puis 12 heures par an pendant 3 ans. Le CPF est plafonné à 150 heures.

L’acquisition du nombre d’heures est proportionnelle au temps de travail. Elle démarre au 1er janvier 2015.

Que se passe-t-il quand un salarié quitte son entreprise ?

Le compte personnel de formation suit le salarié tout au long de sa carrière. Si celui-ci quitte son entreprise, il part avec son compte et ses heures de formation.

Si le salarié se retrouve au chômage, il ne cotise plus sur son CPF, mais il peut justement utiliser ses heures pour monter en compétences et retrouver plus facilement un emploi.

Plaquette Web photos

Qui décide d’utiliser le CPF ?

Pour les salariés, trois possibilités :

  • • Le salarié veut se former en dehors de ses heures de travail et a assez d’heures sur son compte pour effectuer sa formation : il n’a rien à demander à son employeur et peut s’inscrire à toute formation éligible au CPF sans son autorisation.
  • • Le salarié veut se former en dehors de ses heures de travail, il manque d’heures de formation sur son compte et son entreprise « abonde »* son compte : il a besoin de l’accord de son employeur.
  • • Le salarié veut se former sur ses heures de travail : il doit impérativement obtenir l’autorisation de son employeur. 

 Pour les demandeurs d’emploi, deux possibilités :

  • • Le demandeur d’emploi a un nombre d’heures suffisant sur son CPF : il n’a pas besoin de l’accord du Pôle Emploi pour effectuer sa formation.
  • • Le demandeur d’emploi a besoin que Pôle Emploi « abonde »* son CPF car il manque d’heures sur son compte : il a besoin de l’accord du Pôle Emploi.

 *Le principe de « l’abondement » consiste à compléter le financement du CPF par un des « acteurs de la formation ». Dès lors, il existe différentes possibilités d’abondement : l’employeur (avec ou sans accord d’entreprise); les branches professionnelles ; l’Etat et les conseils régionaux ; Pôle Emploi ou la personne elle-même.

Quelles formations peut-on suivre avec le CPF ?

Contrairement au DIF qui permettait un accès à la formation plutôt large, le CPF sera circonscrit à une approche « professionnalisante » ou favorisant la sécurisation des parcours professionnels. 

Pour les demandeurs d’emploi, le CPF a pour objectif de développer des compétences reconnues par l’administration comme étant « en tension » sur le marché du travail. Les chômeurs pourront choisir leur formation dans une liste prédéterminée par les pouvoirs publics.

Les formations éligibles au CPF :

Plaquette RH photos• Les formations donnant accès au socle de connaissances et de compétences (contenu défini par décret).
• L’accompagnement à la VAE.
• Les formations conduisant à une certification RNCP ou à un CQP (y compris les CQPI).
• Les formations inscrites à l’inventaire des certifications personnelles par le CNCP.
• Les formations entrant dans le programme régional de qualification.
• Les formations figurant sur une liste établie par les CPNE, le COPINEF, le COPIREF.