En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

IFOCOP Le spécialiste de la formation tertiaire en alternance pour adultes

L'Ifocop est qualifié ISQ-OPQF pour la garantie d'un engagement de prestation de qualité.

Hôtellerie-Restauration : des emplois de passion, des possibilités d’évolution !

Un service à la française. Voilà ce que vous offrirez à la clientèle en choisissant de vous former aux métiers de l’hôtellerie-restauration. Une opportunité de carrière aux mille visages, voilà ce que vous récolterez en retour de vos efforts. Des perspectives réjouissantes que vous présente IFOCOP.

En tension permanente, le secteur de l’hôtellerie-restauration (et plus largement du tourisme) ne connaît pas la crise. Ou alors, seulement celle des candidats, que Pôle Emploi décrit comme « en pénurie » depuis déjà plusieurs années. Première bonne nouvelle, donc, si vous recherchez un emploi d’assistant(e) de direction, de manager ou de gestionnaire d’hôtel-restaurant, de responsable de restauration (classique ou rapide), de séminaires, de réception, d’hébergement, de chef de service ou encore de responsable d’étage, votre candidature ne devrait pas passer inaperçue. Conscientes de la réalité du marché, les équipes pédagogiques de l’IFOCOP ont élaboré une formation diplômante sur-mesure pour répondre aux besoins du marché de l’emploi. « C’est un secteur qui s’apprivoise bien plus par la pratique que par la théorie », analyse IFOCOP, qui a développé des cursus de formation en 8 mois très opérationnels : 4 mois de cours par des professionnels + 4 mois d’application pratique en entreprise.

Mobilité garantie selon les envies

Certains diront que dans le secteur de l’hôtellerie-restauration, le turn-over est très élevé. Mais pas forcément pour les raisons qu’on croit : deux facteurs expliquent ces mouvements de personnels. D’une part, passer d’une « maison » à une autre est considéré par les salariés, comme « formateur ». D’autre part, les offres d’emploi sont nombreuses. Facile d’adapter son emploi à ses priorités personnelles, familiales ou géographiques. Certains en profitent d’ailleurs pour se faire embaucher à l’international. Eh oui, le savoir-faire français dans les métiers de la restauration et de l’hôtellerie est réputé partout dans le monde ! À peine votre diplôme en poche, vous pourriez peut-être vous envoler pour l’Australie ou l’Asie, particulièrement friands de nous, petits frenchies ? Si vous ne partez pas au bout du monde, vous bénéficierez de toute façon d’une atmosphère cosmopolite grâce à une clientèle internationale et des personnels étrangers en stage chez nous. On vous rassure : si votre anglais se résume à l’histoire de Brian dans la cuisine, il devrait s’améliorer malgré vous, à force de communiquer avec votre entourage. Surtout d’ailleurs si vous évoluez dans l’univers de l’hôtellerie-restauration de luxe.

 « Selon les prévisions, l’hôtellerie-restauration française serait d’ici 2030 le secteur le plus créateur d’emplois avec celui de la distribution. »

  Des opportunités de promotion

Internes. Pour conserver leur personnel, les grands groupes hôteliers ou de restauration misent la plupart du temps sur les promotions. On se forme avec son supérieur hiérarchique en même temps qu’on forme son remplaçant.

Rapides. La moyenne d’occupation d’un poste avant évolution vers un autre profil est de 18 mois !

Financières. Les salaires varient, bien sûr, selon le type d’établissement dans lequel vous travaillez, mais peuvent vite grimper en fonction de votre poste, mais aussi des primes d’objectif, que l’on vous conseille de négocier lors de l’embauche.

Ces réalités, vous pourrez en prendre conscience pendant votre formation.

L’alternance est très développée dans le secteur de l’hôtellerie-restauration. Les entreprises sont demandeuses. Petit restaurant ou grande brasserie, hôtel familial ou de grande taille, vous aurez toutes vos chances de signer un contrat.  L’hôtellerie-restauration,  une formule gagnante pour l’emploi ? Sachez en tout cas que, chaque année, plus de la moitié des entreprises partenaires de l’IFOCOP propose un poste à leur stagiaire IFOCOP et que plus de 80% d’entre eux retrouvent un emploi dans les 6 mois suivant la fin de leur formation.


Article rédigé en partenariat avec un journaliste.

 

Xavier Paccagnella exerce en tant que consultant et journaliste depuis déjà 10 ans. Ses multiples expériences en tant que rédacteur en chef de revues spécialisées (emploi, économie, recrutement et formation…) lui ont permis de développer une approche experte, qu’il entretient grâce à un travail de veille informative rigoureux.

Contact : xavier.paccagnella@live.com