En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

IFOCOP Le spécialiste de la formation tertiaire en alternance pour adultes

L'Ifocop est qualifié ISQ-OPQF pour la garantie d'un engagement de prestation de qualité.

La règle de 3 de la candidature spontanée

Et si miser sur le marché caché de l’emploi pour trouver votre prochain job se révélait finalement la meilleure solution ? Plus offensive que le meilleur des CV envoyé en réponse à une annonce, la méthode « candidature spontanée » a le mérite d’être efficace, à condition, bien sûr, d’en maîtriser les codes.

C’est une réalité à laquelle tout chercheur d’emploi doit faire face : les candidats sont souvent bien plus nombreux que les postes à pourvoir. La concurrence est donc féroce, imposant plus d’audace. Mais attention à ne pas confondre audace et culot, vitesse et précipitation, candidature spontanée et « pêche à l’employeur ». « Le hic avec certaines candidatures spontanées, c’est qu’elles le sont parfois vraiment ! », s’amuse Guillaume Colein, du cabinet Victoire. « Ce n’est pas parce qu’Internet permet un contact immédiat qu’il ne faut pas se relire ou se permettre d’être familier », soupire-t-il. Augustin Valéro, du cabinet de recrutement Florian Mantione Institut donne un conseil, surprenant au premier abord, mais plein de bon sens : ne pas chercher à tout prix à décrocher le poste ! Non. Se focaliser plutôt sur l’obtention d’un rendez-vous. « Plus facile de convaincre en entretien que sur la base d’un simple CV ou courrier », estime-t-il.

Construire un courrier efficace

Les tutoriels et recommandations pour bien s’y prendre ne manquent pas sur Internet. Mais retenez au moins ces trois conseils élémentaires pour éviter le faux pas impardonnable.

Planifiez votre action.

En amont, pendant et en aval de votre candidature. Renseignez-vous précisément sur l’entreprise et sur la personne à qui vous vous adressez (quitte à décrocher votre téléphone), travaillez votre formule d’accroche et adaptez votre CV au profil de l’entreprise. Une fois votre demande adressée, relancez, mais patientez au moins 7 jours avant de le faire. Oser se rappeler au bon souvenir du recruteur est une bonne chose. Mendier un rendez-vous ou en emploi est contre-productif.

Faites preuve de respect.

Rien de plus désagréable pour un DRH ou dirigeant d’entreprise que de s’apercevoir qu’il fait partie d’un tableau de chasse ou que votre courrier a été conçu pour un envoi à la chaîne. Personnalisez votre lettre (y compris son e-mail d’accompagnement) et votre CV en adoptant les codes de son entreprise (couleurs, langage, etc.), en bannissant les formules impersonnelles de type « madame, monsieur » et en respectant les codes élémentaires de logique et de politesse. On ne postule pas à un poste de chef de rang un samedi à midi en plein service !

Distinguez-vous.

Selon une récente étude Indeed, il est dit que 26 % des employeurs ne vous contacteront que s’ils soulignent quelque chose dans votre profil. En d’autres termes : qu’est-ce qui rend votre profil spécial ? Quelle(s) qualité(s) et aptitudes personnelles et professionnelles seront bénéfiques dans le contexte de leur entreprise ? Petit conseil : n’hésitez pas à illustrer par un exemple tiré d’une expérience antérieure.

En résumé, gardez en tête qu’en choisissant la candidature spontanée, vous partez avec une longueur d’avance. Non seulement vous témoignez d’un grand intérêt pour l’entreprise ciblée, mais vous faites en plus de cela preuve d’initiative. Une qualité non évaluée par des statistiques, mais que l’on sait fortement appréciée de tous.

Mots clés à méditer avant de démarrer votre recherche : #précision #concision #motivation #sourire #disponibilité #vérité #potentiel #unique


Article rédigé en partenariat avec un journaliste.

 

Xavier Paccagnella exerce en tant que consultant et journaliste depuis déjà 10 ans. Ses multiples expériences en tant que rédacteur en chef de revues spécialisées (emploi, économie, recrutement et formation…) lui ont permis de développer une approche experte, qu’il entretient grâce à un travail de veille informative rigoureux.

Contact : xavier.paccagnella@live.com