En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

IFOCOP Le spécialiste de la formation tertiaire en alternance pour adultes

L'Ifocop est qualifié ISQ-OPQF pour la garantie d'un engagement de prestation de qualité.

On ne change pas de métier uniquement par plaisir !

_MG_5503RNBAujourd’hui, les parcours professionnels de 40 ans dans la même entreprise se font de plus en plus rares. Le changement est devenu quasi-permanent. Chaque individu doit piloter sa carrière au jour le jour, pour booster ses compétences et se préparer à changer de métier.

Pourquoi changer de profession ? Soyons objectifs, la reconversion professionnelle n’est pas toujours une envie. C’est aussi bien souvent une nécessité. En effet, on change parfois de métier pour réaliser un rêve, accomplir une passion ou vivre d’une activité exercée jusqu’ici de façon bénévole ou associative. Mais, on se reconvertit aussi pour des raisons plus « terre à terre » : un licenciement économique, une inadaptation physique au poste (le métier est devenu trop fatiguant, …), un métier en perte de vitesse qui ne recrute plus, un rapprochement familial dans une zone géographique où la profession n’est pas exercée, etc.

La reconversion devient alors une nécessité. Ce n’est pas pour autant qu’elle doit être vécue comme une fatalité ! Se reconvertir, c’est d’abord vivre une aventure humaine, c’est se réaliser et réaliser un nouveau projet de vie. C’est rebooster sa carrière. L’essentiel est d’être bien accompagné. Une reconversion ne s’improvise pas. Elle nécessite le passage par la case « formation », l’appui de professionnels de l’orientation et une bonne dose d’introspection et de recherches personnelles.

Posez-vous les bonnes questions sur le nouveau métier visé. Est-il porteur dans ma zone géographique ? Dans quels secteurs d’activité des postes sont-ils à pourvoir ? Quelles compétences exige-t-il ? En ai-je déjà certaines ? Qu’est ce qui m’incite à croire que je pourrais réussir dans ce métier ?

Autant de questions qui vous aideront à faire le bon choix de reconversion professionnelle. Tout comme les enquêtes terrain et vos recherches Web. Savez-vous par exemple que 20 000 emplois commerciaux ne sont pas pourvus chaque année ? Etes-vous au courant que la France recrute en permanence entre 150 000 et 200 000 commerciaux ? Les métiers du commerce ont résolument le vent en poupe en 2016. Alors, si ces derniers vous intéressent, n’attendez plus pour lire notre FOCUS sur le métier de Responsable marketing et management commercial !

Bon mois de mai à toutes et à tous !

Sincères salutations,

Jean-Marc HAMON
Directeur général IFOCOP