En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

IFOCOP Le spécialiste de la formation tertiaire en alternance pour adultes

L'Ifocop est qualifié ISQ-OPQF pour la garantie d'un engagement de prestation de qualité.

Pourquoi est-il urgent de se former ?

JMHCes dernières années, en France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi de longue durée – c’est-à-dire, au sens de l’Insee, qui sont inscrits à Pôle Emploi depuis un an ou plus – a augmenté considérablement. Depuis juin 2008, on enregistre une hausse de 149%, pour atteindre les 2 428 100 millions d’inscrits au mois de septembre 2015. Depuis un an, l’augmentation a été très forte : 10,4%. Cela représente 228 800 personnes supplémentaires. (Sources : Dares – Pôle Emploi, septembre 2015)

Ces chiffres sont révélateurs d’une réalité inquiétante : avec la crise, les entrées dans le chômage se sont multipliées, tandis que les retours à l’emploi profitent en priorité aux personnes au chômage depuis peu. Retrouver du travail après six mois de chômage est difficile. Après un an de chômage, c’est très difficile. Après un an et demi de chômage, cela se corse encore plus. Pour les jeunes, les femmes de plus de cinquante ans, les personnes sans diplôme, la tâche est encore plus ardue.

Qu’est-ce que cela signifie ? Qu’il faut agir rapidement ! Comment ? En se formant tout de suite. La formation est un investissement en temps, en argent, en énergie. Retourner sur les « bancs de l’école » n’est pas simple à l’âge adulte et la tentation peut être forte de décaler son projet de formation dans le temps par crainte, manque de confiance en soi ou dans l’espoir de retrouver un emploi sans passer par la case formation.

Mais c’est un mauvais calcul car chaque mois qui passe diminue l’attractivité du demandeur d’emploi face aux recruteurs. C’est injuste, mais c’est ainsi : au chômage, le temps joue contre soi. C’est un mauvais raisonnement aussi, car les métiers se transforment à toute vitesse. L’évolution des technologies a rendu obsolètes les manières de travailler par le passé et il est indispensable aujourd’hui de se former pour mettre à jour ses compétences et en acquérir de nouvelles, afin de pouvoir répondre aux exigences des recruteurs.

Enfin, c’est un mauvais choix, car « l’aventure formation » est justement ce qui permet de regagner l’énergie, la confiance en soi et la motivation indispensables à la réinsertion sur le marché de l’emploi ! La formation en présentiel est une expérience positive de partage, à même de faire naître ou renaître son estime de soi.

Alors, qu’attendez-vous pour investir dans un projet de formation ? Les responsables de formation IFOCOP sont à votre écoute tout au long de l’année, pour vous conseiller et vous orienter dans votre choix de formation.

Jean-Marc HAMON
Directeur Général IFOCOP