FORMER POUR L’EMPLOI Une expertise éprouvée de la reconversion professionnelle et de l’alternance, avec certification RNCP

Reconversion professionnelle : avez-vous le syndrome de l’imposteur ?

Faible estime de soi, mise en doute systématique de ses compétences, perfectionnisme outrancier, peur inconsidérée de la nouveauté ou encore procrastination systématique… Si vous reconnaissez l’un de ces symptômes dans votre comportement professionnel, voire si vous les cumulez, il y a de fortes probabilités que vous souffriez du syndrome de l’imposteur. C’est grave, docteur ?

70 % des personnes dans le monde souffriraient, au moins à un moment dans leur vie, du syndrome de l’imposteur. C’est ce que révèlent de nombreuses études portant sur ce phénomène identifié dans les années 90 par un duo de chercheurs américains et étudié, depuis, avec beaucoup d’attention par les spécialistes des sciences humaines.

Ce score élevé met le doigt sur un mal qui ronge le monde du travail… et probablement plusieurs d’entre vous. Mais on vous rassure immédiatement, cette pathologie n’est la plupart du temps que temporaire et se manifeste plutôt en réaction au stress, à un ensemble de circonstances « incontrôlables » ou à une exigence inconsidérée envers soi-même. Le remède se devine alors sans difficulté : respirer et s’accorder le bénéfice du doute. On en convient, c’est plus facile à dire qu’à faire…

« Cette pathologie n’est la plupart du temps que temporaire »

Les profils les plus touchés

Les autodidactes sans diplôme officiel et ceux qui ont « gravi les échelons en interne » jusqu’à atteindre un poste supérieur à leur degré de formation initial auraient plus tendance que les autres à souffrir du syndrome de l’imposteur et à penser qu’ils ne méritent pas leur place. De quoi vous alerter si vous hésitez, sans comprendre pourquoi, à franchir le pas de la reconversion. Vous disposez, au contraire, d’un parcours scolaire solide et d’une carrière accomplie… Mais de degré de confiance en vous proche de zéro ? Ne cherchez pas plus loin. Le doute suffit à freiner votre élan naturel.

Comment combattre le syndrome de l’imposteur ?

Interrogée par une journaliste, Lucinda Pullinger, DRH chez Instant Offices, a accepté de livrer 3 conseils clés pour lutter contre le syndrome de l’imposteur :

  1. Accepter les compliments et connaitre sa valeur.
  1. Arrêter de penser comme un imposteur : « Apprenez à reconnaître les schémas de pensée autodestructeurs et remplacez-les par des affirmations plus positives. La seule façon de ne plus avoir l’impression d’être un imposteur, c’est d’arrêter de penser que vous en êtes un. », analyse-t-elle.
  1. Ne pas chercher la perfection : « Arrêtez de croire que si vous n’excellez pas dans tous les aspects de votre travail, vous avez entièrement échoué. Faire face aux défis et aux échecs est un élément clé du développement, alors admettez que vous n’avez pas besoin d’être bon en tout ».

Johanna Rozenblum, psychologue clinicienne à Paris, synthétise ainsi ce phénomène envahissant :  « Le syndrome de l’imposteur se base sur un ensemble de croyances erronées qu’il faut remettre en question pour essayer de travailler sur un système de pensées plus juste et surtout plus favorable au bien-être ».

Morale de l’histoire : si vous rêvez d’une reconversion, ne vous demandez pas si vous POUVEZ le faire (la réponse est OUI !), demandez-vous plutôt COMMENT vous y prendre. Et là, mon petit doigt me dit que les équipes de l’IFOCOP sont bien formées pour ça !

Lire aussi :

Il est préférable de s’ennuyer plutôt que de se reconvertir !

Les 10 commandements d’une reconversion professionnelle réussie  

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Paramètres de cookies

Notre site utilise différents cookies pour son fonctionnement. Certains de ces cookies sont déposés par des services tiers à des fins d'analyse statistique pour nous permettre de vous fournir une meilleure expérience.

Si vous souhaitez configurer les cookies que vous souhaitez autoriser, vous pouvez cliquer sur Paramétrer les cookies, ou bien accepter tous les cookies en cliquant sur Tout accepter et continuer.

Ces paramètres pourront être retrouvés à tout moment, ainsi que plus d'information sur les cookies utilisés par le site, sur la page de Politique d'utilisation des cookies.

Vos préférences

Différents types de cookies sont utilisés par le site. Seul les cookies de fonctionnement sont obligatoire, et ce afin de fournir une expérience de navigation adaptée. Tous les cookies que nous déposons respectent les réglementations de durée et de vie privée.

Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement du site, et ne peuvent donc pas être désactivés. Ils permettent de sécuriser le site internet ainsi que vos préférences d'affichage.

Ces cookies nous servent à mesurer, étudier et analyser les comportements des visiteurs, afin d'améliorer l'expérience de visite pour nos utilisateurs. Accepter ces cookies nous aide à vous fournir de meilleurs services.

Ces cookies nous servent à mesurer, étudier et analyser les comportements des visiteurs, afin d'améliorer la pertinence des espaces marketing ou publicitaires achetés par IFOCOP. Accepter ces cookies nous aide à vous fournir de meilleurs services.

Ces paramètres pourront être retrouvés à tout moment, ainsi que plus d'information sur les cookies utilisés par le site, sur la page de Politique d'utilisation des cookies.