FORMER POUR L’EMPLOI Une expertise éprouvée de la reconversion professionnelle et de l’alternance, avec certification RNCP

Trouver un emploi en temps de crise : changer de méthode pour séduire les recruteurs ! 

Alors que l’économie toute entière semble à l’arrêt et que l’angoisse se fait sentir devant la contraction apparente du marché de l’emploi, observateurs et experts en recrutement se rejoignent autour d’un même constat : hormis pour certains secteurs comme l’hôtellerie-restauration-tourisme, la période n’est pas forcément défavorable pour recruter, bien au contraire ! Mais la méthode doit changer.

Photo by Headway on Unsplash

 POURQUOI CONTINUER DE POSTULER ?

Parce que les offres sont nombreuses

C’est un fait, le nombre d’offres d’emploi posté en mars 2020 est, selon les plateformes de recrutement, 10% à 20% inférieur par rapport à la même période en 2019. Une chute libre ? Pas forcément, car y regarder de plus près, quand on enlève les secteurs impactés directement par les mesures de fermetures décrétées par le gouvernement, le nombre d’offres des autres domaines reste relativement constant… quand il ne grimpe carrément pas en flèche ! Logistique, Transports, Télécoms (matériel, comme assistance informatique), Santé… Dans certains secteurs, c’est le boom. Les recruteurs sont donc à l’oeuvre. Et il y a même de très fortes chances qu’ils y consacrent davantage de temps et d’énergie, confinés devant leur écran avec une obsession en tête : être prêts au moment où l’activité reprendra.

Parce que la période est morose (mais pas vous)

Conséquence de quoi les candidats postulent moins, persuadés qu’il leur faut attendre des jours meilleurs pour séduire leur prochain patron. ERREUR !!! Candidater, surtout maintenant, c’est faire preuve d’optimisme, transmettre un message de confiance, faire entrevoir au recruteur un avenir prometteur… avec vous, forcément. Attention toutefois à ne pas surjouer la carte du « tout ira bien » au risque de vous faire passer pour quelqu’un de naïf. Si vous visez un poste de réceptionniste, il est en effet préférable d’attendre. Mettez dans ce cas plutôt la période à profit pour suivre des MOOC (perfectionnement en langues étrangères, gestion d’outils informatiques…) ou mettre à jour votre CV.

Parce que le confinement a mis l’économie en pause, pas à l’arrêt définitif

Contraintes de se concentrer sur l’avenir plutôt que de se lamenter sur le présent, de nombreuses entreprises revoient leurs plans et mettent en place leurs stratégies pour repartir de plus belle. Certaines vont devoir communiquer ou faire appel à des compétences nouvelles pour sortir du lot quand l’économie s’emballera. Community manager, Assistant-e-s RH, Assistant-e-s de direction, Secrétaires-assistant-e-s (testez les cabinets libéraux des professionnels de santé, débordés par la paperasse !) … seront courtisés, parmi d’autres métiers. Se former ou postuler à ces métiers, c’est le moment !

Parce que vous disposez de plus de temps

Mettez une partie de votre temps à profit pour, dans l’ordre :

  1. Mettre vos CV et profils professionnels publics à jour (LinkedIn…)
  2. Déposer votre CV dans des CVthèques et l’envoyer aux cabinets de recrutement pour qu’ils disposent de votre profil en stock
  3. Vous documenter sur les recruteurs
  4. Lister les entreprises à qui vous enverrez une candidature spontanée (mais après la crise, plutôt)
  5. Faire part de votre recherche auprès de votre réseau : passer des coups de fil, envoyer des mails à des camarades de classe, d’anciens professeurs ou recruteurs…

BREF, pour éviter de vous faire submerger ou dépasser par la concurrence, gardez une longueur d’avance. Préparez, comme les chefs d’entreprise partout en France « la suite ». Profitez de cette période pour soigner votre e-réputation et développer vos compétences en misant sur le e-learning. Et gardez en mémoire qu’il n’y a pas de petite initiative.

On terminera cet article avec cette phrase inspirante de Bob Kennedy : « Il y a ceux qui regardent les choses telles qu’elles se présentent et disent : pourquoi ? Moi je rêve de choses qui n’ont jamais existé et je dis : Pourquoi pas ? »

  Se pré-inscrire à une formation métier