En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

IFOCOP Le spécialiste de la formation tertiaire en alternance pour adultes

L'Ifocop est conventionné par le Ministère de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique
et est qualifié ISQ-OPQF pour la garantie d'un engagement de prestation de qualité.

Vous souhaitez accompagner une entreprise dans la gestion de son image sur les réseaux sociaux et fidéliser une communauté d’internautes ?

La formation Community manager vous donnera les clés pour devenir ce collaborateur indispensable

DeathtoStock_Medium6

Métier directement issu du web 2.0 et de l’émergence des réseaux sociaux, le Community manager a cependant fait bien du chemin depuis son entrée dans la grande famille des métiers du web (en France en 2008/2009).

Expert des communautés web, le Community manager occupe un poste stratégique : il est le porte-parole virtuel de l’entreprise.

Quel est son rôle ?

divers-36Il est avant tout l’ambassadeur de sa société, en interne et en externe, et son poste consiste à parler et surtout à faire parler de l’entreprise et de ses produits. C’est à lui de donner un visage humain à l’entreprise.

Son rôle principal est de fédérer, sur le web, des communautés ayant un intérêt commun. En contact permanent avec les internautes, il doit être aimable, respectueux et amical tout en étant capable de rappeler et d’imposer les règles de bonne conduite et de gérer les éventuels conflits. Il participe aux discussions et joue le rôle de modérateur des échanges dans les communautés dont il a la charge sur les différentes plateformes.

En cas de problème (crise, critique, …), il doit être très réactif et trouver une solution pour préserver l’e-réputation de l’entreprise. Sa fonction comporte une part éditoriale non négligeable puisqu’il doit fournir du contenu digital de qualité et veiller au bon référencement naturel du site.

Il assure la visibilité de l’entreprise sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Viadeo, YouTube ou LinkedIn en créant des groupes, des hubs et du contenu viral. Il peut également intervenir sur la notoriété de l’entreprise via des actions webmarketing (netlinking, affiliation, partenariat, …).

Sans-titre---2

Ses missions sont très variées

  • – Créer des espaces d’échanges dédiés à son entreprise (pages Facebook, forums, compte Twitter, chaîne YouTube, blogs, …) afin de communiquer efficacement avec les membres de sa communauté
  • – Fédérer sa communauté dans des lieux d’échanges et inciter les membres à publier et créer du contenu
  • – Rassembler sa communauté autour d’évènements on-line et offline
  • – Surveiller l’e-réputation de son entreprise
  • – Rédiger une charte d’utilisation, faire respecter les règles éthiques et modérer les échanges au sein des communautés
  • – Faire une veille permanente de l’environnement de son entreprise et ses concurrents 
  • – Rédiger des contenus pour les blogs et les différentes plateformes
  • – Fidéliser les internautes au sein des communautés
  • – Identifier les blogueurs influents afin d’établir des partenariats et susciter la participation à la rédaction d’articles pour sa communauté
  • – Rédiger des newsletters de fidélisation et d’acquisition de clients/internautes
  • – Analyser et suivre les actions menées

Son objectif ?cible

Définir la stratégie social media de l’entreprise et, au quotidien, animer des communautés sur les réseaux sociaux.

 

En résumé, un poste qui allie réactivité, créativité et réflexion !

 

Secteurs d’activité

divers-35Le Community manager est généralement rattaché au service communication ou marketing. S’il existe un service web dans l’entreprise, le Community manager est alors rattaché au Responsable des medias sociaux. Ou trouve-t-on des Community managers ? Au sein des start-ups, dans les grands groupes, dans les agences de communication spécialisée.

Le métier s’est implanté peu à peu dans les entreprises et il n’est pas rare de trouver des spécialistes de la communication web 2.0 dans des PME ou TPE. Partant du principe que toutes les entreprises ont besoin de communiquer, la maîtrise des réseaux sociaux est un véritable plus et l’embauche d’un community manager est de plus en plus nécessaire.

Nombre de Community managers travaillent également en free-lance.

Compétences requises

  • – Excellente connaissance du web
  • – Très bonne compréhension des mécanismes communautaires
  • – Très bonne capacité rédactionnelle
  • – Connaissance des règles du référencement et du SMO (Social Media Optimization)
  • – Sang-froid et capacité à prendre des décisions rapidement
  • – Réactivité et disponibilité, diplomatie
  • – Sens du contact client, aisance relationnelle, empathie, sens de l’écoute
  • – Aptitude à gérer le stress et les situations conflictuelles
  • – Le web étant par définition « sans frontières », la maîtrise de l’anglais est un réel plus

Quel salaire ?

Le métier est relativement nouveau, les fourchettes de salaire ne sont donc pas encore bien déterminées. De ce fait, la rémunération des community manager est assez hétérogène. On estime les salaires entre 25 000 et 35 000 euros annuels.

La facturation d’un free-lance est d’environ 200 à 400 euros par jour.

La rémunération varie fortement en fonction du niveau d’expérience et de la taille de la structure.

Perspectives d’évolution ?

Un Community manager peut tout à fait, selon ses compétences et son environnement, se spécialiser dans la publicité en ligne, la gestion des médias sociaux ou la gestion de contenus éditoriaux. Dans l’e-commerce, il peut évoluer en tant que Responsable de la communication numérique ou se lancer dans la gestion de projet.

DeathtoStock_TheCollaborative-2

Le Community manager fait partie des métiers identifiés par le Syntec numérique[1] comme l’une des fonctions du numérique en forte progression à l’horizon 2018.

Métiers envisagés suite à la formation ?

  • Community manager
    – Social media manager
    – Gestionnaire de contenu éditorial
    – Chargé éditorial web
    – Webmarketer
    – Chef de projet

[1] 1er syndicat professionnel de l’écosystème numérique français

Visuel-RIFOrmations