Tendances & Conseils

Alternance : comment mettre l’été à profit pour trouver son entreprise d’accueil ?

Publié le 13 juin 2022 - Mis à jour le 5 juillet 2022

Rien ne sert de courir, il faut partir à point. Pour autant, l’été ne sera que plus serein si, dans le cadre de votre futur contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, vous parvenez à signer un contrat avec votre future entreprise d’accueil. Voici nos astuces pour y arriver sans stress.

NE PANIQUEZ PAS

… Et ne sautez pas sur la première entreprise venue par crainte de ne pas en trouver une autre ! Peu importe la forme (apprentissage ou professionnalisation), la formation en alternance vous engage. Votre entreprise d’accueil attendra de vous sérieux, motivation et professionnalisme en échange du temps consacré à vous former. Aussi, choisir une entreprise ou en secteur en phase avec vos aspirations se révèle judicieux. À l’inverse, mettre tous ses œufs dans le même panier revient à réduire considérablement ses chances de décrocher un contrat. Multipliez raisonnablement les candidatures. Les experts s’accordent pour dire qu’il est préférable de faire moins, mais mieux et, surtout, per-so-nna-li-sé ! En tout état de cause, vous devez signer votre contrat d’apprentissage au plus tôt trois mois avant le début de votre formation et au plus tard, trois mois après. À ce stade, vous n’êtes donc pas aussi en retard que vous ne l’imaginiez.

PROFITEZ DES VACANCES (DES AUTRES)

Certes, il ne sert à rien de se mettre la rate au court-bouillon. Mais pas question pour autant de se mettre en position d’attente en espérant que cela tombe du ciel. Jusqu’à ce que vous ayez signé votre contrat, restez proactif dans vos démarches. Ne prenez jamais rien pour acquis. Profitez que les entreprises tournent au ralenti (en raison, justement, des vacances de certains membres de leurs effectifs), pour augmenter vos chances. En effet, c’est souvent l’été, au mois de juillet, que les entreprises se montrent plus disponibles pour étudier la pile de CV constituée les semaines précédentes. Candidater mi-juin, c’est presque la garantie de figurer en haut de la pile ! Même si bien sûr, il ne s’agit pas là d’une science exacte…

RAISONNEZ COMME UNE ENTREPRISE

Les entreprises qui prévoient d’embaucher un apprenti ont aussi leurs contraintes : trop de travail, manque de temps, impératifs divers et variés… On vient de voir que l’été s’avérait propice à la lecture des CV et lettres de motivation des candidats ; sachez que de manière générale, un dirigeant cherchera toujours à composer ses équipes pour que tout soit prêt à la rentrée. En d’autres termes :

  • JUIN : collecte des candidatures
  • JUILLET : présélection des candidats et prises de contact
  • AOÛT : 1 à 2 entretiens. Le 1er peut être en visio, par exemple
  • SEPTEMBRE / OCTOBRE : signature du contrat de travail

Les créneaux idéaux pour la lecture d’un e-mail sont le mardi et le jeudi matin, entre 9h et 10h. Qu’on se le dise !

En ayant connaissance de ce calendrier (qui encore une fois, ne constitue pas une vérité absolue), adaptez votre degré d’insistance si vous êtes toujours en recherche active. Sans nouvelles mi-août, prenez contact avec ifocop pour demander conseils, aide, contacts et mobiliser un plan d’urgence. Ifocop dispose en effet d’un réseau de partenaires de confiance, parmi lesquels certains peuvent aussi être en recherche de candidats sérieux. La mise en lien est alors salutaire pour les deux parties !

MULTIPLIEZ LES CANAUX 2.0

Si Google est votre ami, Twitter, Linkedin sont vos alliés… Mais les trois sont connus de tous et la concurrence y est féroce. Raison pour laquelle il est non seulement recommandé de soigner votre profil aux petits oignons, mais aussi d’adopter une démarche pro-active (messages privés personnalisés…) de rejoindre plusieurs réseaux, mais aussi des groupes privés de recherche d’alternance. Vous y trouverez des tutos, des astuces… mais surtout des offres récentes. Scrutez aussi les événements ponctuels de type Job Dating et soyez au rendez-vous. Ils se multiplient quand vient le mois de septembre et leur succès, comme leur efficacité, ne sont plus à prouver.

Avec les hashtags #alternance, #apprentissage, filtrez les annonces et les offres de contrat. Tentez aussi des mots clés comme #cci #métier #offre en complément du nom de votre région ou département. Les réseaux consulaires et les collectivités publient régulièrement des offres.

… MAIS N’ABANDONNEZ PAS LE TERRAIN !

Pour les nouvelles générations, le porte à porte semble parfois un peu archaïque. Pourtant, cette méthode reste efficace, surtout dans les situations d’urgence. Dans certains secteurs comme le commerce ou la restauration, c’est même comme cela comme l’on obtient le plus souvent une proposition de contrat. Alors, pour les futurs apprentis qui se projettent dans des TPE ou dans des secteurs comme l’immobilier par exemple, imprimez vos CV et enfilez vos chaussures. Une rencontre en visu sera aussi l’occasion pour un potentiel recruteur de tester votre éloquence, votre posture professionnelle et même de vous interroger, ce qui transformera l’échange en entretien informel, mais en entretien quand même ! C’est un temps de précieux que vous gagnez.

Astuce : Pensez aux entreprises qui fournissent les autres entreprises (B to B) et pas seulement à celles plus connues qui fournissent le grand public (B to C). Les premières recherchent autant que les secondes des alternants…mais reçoivent moins de candidatures, car elles sont moins connues. Vous multiplierez donc vos chances de trouver !

PARLEZ DE VOUS

Certains experts estiment que 60% des offres d’emploi (incluant l’alternance) ne seront jamais publiées car elles appartiennent, selon la formule consacrée, au « marché caché » de l’emploi. Pour autant, personne ne viendra vers vous en disant : « Au fait, tu cherches un emploi ? ». Alors, parlez de votre recherche à un maximum de personnes dans votre entourage, proche ou moins proche : camarades d’école, amis, parents, anciens collègues, même vos commerçants ! Contacter, de façon plus officielle, les syndicats professionnels, peut aussi permettre de déboucher sur une belle rencontre.

DEMANDEZ DE L’AIDE

En tout état de cause, et quel que soit votre avancement dans la recherche d’entreprise, ne manquez pas de prendre contact avec les équipes d’ifocop, qui prendront le temps de vous écouter et lèveront avec vous les freins rencontrés sur le chemin. Des collaborateurs sont spécifiquement formés pour vous accompagner. Qui sait, peut-être que grâce à eux, vous trouverez si vite qu’en août, vous pourrez vous autoriser, vous aussi, à prendre quelques jours de vacances au soleil !?!

Lire aussi :