FORMER POUR L’EMPLOI Une expertise éprouvée de la reconversion professionnelle et de l’alternance, avec certification RNCP

Cap sur l’emploi ! Quels sont les métiers qui recruteront en Ile de France en 2020 ?

Alors que Pôle Emploi dévoilera, au printemps prochain, sa traditionnelle enquête Besoin de Main d’œuvre (BMO) pour 2020, IFOCOP vous donne un avant-goût de l’année prochaine, avec ces quelques indicateurs phares permettant déjà d’identifier les métiers et secteurs dits « en tension » pour lesquels il est intéressant de se former afin d’optimiser ses chances de décrocher un emploi durable. 

Les prochaines rentrées en Ressources Humaines proposées au centre Ifocop de Melun : assistant RH et gestionnaire de paie

Pas de grosse surprise

Sans surprise, les trois secteurs qui continueront de recruter le plus en 2020 sont le BTP, l’aide à la personne et les services (tertiaire), où les opportunités d’embauche et d’évolution seront encore nombreuses. Déjà présents l’an dernier en tête du classement BMO de Pôle Emploi (en raison, notamment, de difficultés importantes à recruter du personnel qualifié), ces trois domaines d’activité sont à privilégier dans votre recherche d’emploi au moment d’envoyer vos candidatures.

« Les employeurs sont à la recherche de personnels qualifiés, motivés et présentant des qualités transversales propres à ces professions qui s’exercent, pour la plupart, au contact de la clientèle », analysent les experts de Pôle Emploi. Critère clairement mentionné dans cette enquête : la qualification des candidats.

Ne manquez donc pas de jeter un œil au catalogue de formations de l’IFOCOP, qui vous formera par exemple aux métiers d’assistant(e) de direction, d’attaché(e) commercial ou encore de comptable.

Panorama de l’emploi francilien

Depuis plusieurs années déjà, la région Ile de France se distingue, on vient de l’évoquer, par l’importance des activités de services (8 actifs sur 10) et une surreprésentation des cadres. Ce bassin d’emploi, unique en Europe représentait même, en 2018, 31% du PIB national ! La concurrence est d’autant plus rude que le profil des candidats évolue de manière visible, à mesure que les métiers changent.

Boom du numérique / On s’aperçoit par exemple que les métiers du numérique se sont faits une place confortable dans le paysage francilien… et pas seulement dans des entreprises d’informatique ! L’Ile de France est la première région de France pour l’emploi dans ce secteur ; près de 50% des effectifs du numérique y travaillent.  Aspirants webmaster, ou community manager, vous pouvez élargir vos horizons à tous les secteurs d’activités ! Orientez-vous toutefois vers les entreprises de taille moyenne ou les grands groupes, plus en recherche de ce type de profils.

Le BTP, une valeur refuge / Notons un autre métier qui se trouve en pénurie : les ingénieurs. « Le nombre insuffisant de jeunes formés chaque année amène les employeurs à se tourner vers des profils un peu moins qualifiés, de niveau bac +2/3 », explique Martha C, conseillère en agence d’intérim du côté de Rungis. Toutefois, tous les secteurs (même l’agriculture) sont représentés en Ile de France, avec une progression nette et constante des métiers en lien direct ou indirect avec le BTP, en raison du démarrage ou de la poursuite de nombreux chantiers civils et des objectifs de construction de logements poursuivis par le gouvernement. Le bâtiment devrait ainsi continuer d’embaucher massivement pendant les 5 années à venir.

L’industrie, à envisager ? / Petit précision concernant l’industrie : ce secteur, bien qu’en perte d’emplois, évolue davantage qu’il ne décline. Pour se maintenir, il se recentre sur les activités innovantes à forte valeur ajoutée. De nombreux centres de décision et de recherche (et pas moins de 10 pôles de compétitivité) sont toujours situés en région francilienne. Pour ces raisons, les cadres, les profils administratifs et les ingénieurs (ou apparentés) y sont très recherchés.

Le service aux entreprises, pour la variété des offres / La présence de grandes entreprises à Paris offrira un net avantage aux candidats qui souhaitent travailler dans le domaine des services : conseil et ingénierie (informatique, communication, comptabilité), services opérationnels (secrétariat, propreté, sécurité) et transports et logistique continueront d’embaucher à tour de bras.

« Raison pour laquelle nous proposons des formations dans la majorité de ces domaines », indiquent les équipes pédagogiques de l’IFOCOP.

En bref : les points clés et tendances à retenir

  • En Ile de France, la tendance se confirme : les métiers qualifiés tiennent le haut de l’affiche. Toujours plus de cadres recherchés et toujours beaucoup de postes dans les services.
  • D’ici 2022, les départs en retraite vont être très nombreux et 80% des emplois proposés seront destinés à les remplacer. Les néo-diplômés seront privilégiés, car formés aux derniers outils.
  • Dans les entreprises, les départs à la retraite vont créer de gros besoins de cadres commerciaux, administratifs, comptables et financiers. L’emploi qualifié se développera aussi de façon marquée dans le conseil et la communication.
  • Paris capitalisera aussi toujours sur les métiers du tourisme en raison du grand nombre d’établissements présents. Les Hauts-de-Seine (avec notamment le site de la Défense) demeureront, quant à eux, friands des métiers de service. 
  Se pré-inscrire à une formation métier  


Article rédigé en partenariat avec un journaliste.

 

Xavier Paccagnella exerce en tant que consultant et journaliste depuis déjà 10 ans. Ses multiples expériences en tant que rédacteur en chef de revues spécialisées (emploi, économie, recrutement et formation…) lui ont permis de développer une approche experte, qu’il entretient grâce à un travail de veille informative rigoureux.

Contact : xavier.paccagnella@live.com