FORMER POUR L’EMPLOI Une expertise éprouvée de la reconversion professionnelle et de l’alternance, avec certification RNCP

Le nouveau CPF pour être maître de sa formation

C’est un des points forts de la réforme : avec le nouveau Compte Personnel de Formation en euros, le candidat à la formation reprend les commandes de son parcours. Il va pouvoir choisir lui-même son programme et le financer grâce au crédit figurant sur son compte, selon les conditions définies par les OPCO et Pôle Emploi.

Concrètement comment cela va-t-il se passer ?

Au cours de l‘automne 2019, l’ensemble des formations éligibles seront référencées sur une application mobile, gérée par la Caisse des Dépôts.
Pour figurer sur cette appli, les organismes devront indiquer leurs taux de réussite et d’insertion dans l’emploi, ainsi que toute information permettant d’éclairer le choix des utilisateurs. Ces derniers pourront, quant à eux, y donner leur avis sur la formation effectuée. L’ensemble de ces éléments contribuant clairement à une plus grande transparence de l’offre de formation.

Cependant des inquiétudes subsistent. Notamment sur le financement. Depuis le 1er janvier 2019, les heures de CPF acquises au 31 décembre 2018 sont converties en euros, sur la base de 15 € TTC de l’heure. Le CPF est ensuite alimenté à hauteur de 500 € par an, dans la limite de 5 000 €. Un niveau de crédit-formation jugé faible par de nombreux acteurs.

“Notre activité est passionnante et nous demande de suivre les évolutions sociétales. Avec la nouvelle réforme, le système se simplifie pour rendre la formation plus accessible et les nouvelles modalités du CPF en sont la preuve. À commencer par la suppression des listes éligibles et des codes.”

Amandine Faucher – Responsable Prescripteurs Groupe Ifocop

Autre inquiétude relevée : la prise en charge de l’orientation.

Même si le choix de la formation est dans les mains du candidat, il ne faut pas oublier que bon nombre auront encore besoin d’accompagnement pour s’orienter. Les conseils en évolution professionnelle vont voir leur rôle se renforcer.

Ce nouveau fonctionnement du CPF devrait bien s’accorder avec la formule IFOCOP « 4 mois de cours + 4 mois en entreprise ».

Sur la question du financement, 80 à 90 % des frais de formation sont pris en charge par l’entreprise d’accueil du stagiaire. Il reste donc une petite part à financer pour le candidat qui pourra alors faire appel à son CPF pour la couvrir.

Quant à l’orientation, nos Responsables de formation continueront d’offrir leurs conseils aux candidats qui nous contactent, futurs stagiaires ou non, pour l’analyse de leur parcours et la définition de leur futur professionnel.

Jean-Marc HAMON – Président exécutif 

  Se pré-inscrire à une formation métier