FORMER POUR L’EMPLOI Une expertise éprouvée de la reconversion professionnelle et de l’alternance, avec certification RNCP

« Ma reconversion professionnelle est tombée à pic et a initié une création de poste inespérée. » 

Aujourd’hui, partons à la rencontre d’Elodie, une ancienne apprenante d’IFOCOP Expériences, qui a choisi de se former en ligne pour obtenir un diplôme et décrocher le job de ses rêves : Community Manager du célèbre LIDO de Paris, ce même lieu qui la fait rêver depuis toute petite, d’où elle vient de prendre sa retraite sportive en tant que danseuse et où elle a pu engager une reconversion radicale, mais finalement pas si lointaine. En effet, c’est en coulisses et un Smartphone à la main qu’elle s’agite désormais. « Toujours avec le même plaisir et avec la satisfaction de rester dans ma Maison de cœur », assure-t-elle. Rideau !

De la danse au Community Management, il n’y a qu’un pas (de danse), qu’elle n’a pas hésité à sauter pour donner à sa carrière un nouvel élan. Elodie Lacouture, 34 ans, est une jeune femme dynamique, déterminée, passionnée… et en pleine réflexion sur son avenir. Ou plutôt devrait-on dire « était », puisque son histoire, que nous allons vous raconter, remonte à l’an dernier.

Danseuse professionnelle au LIDO de Paris depuis déjà 12 ans, Elodie s’épanouit sur scène mais s’interroge sur son avenir professionnel. Quel sens donner à sa carrière quand sonnera, bientôt, l’heure de sa retraite sportive ? « J’aurais pu encore continuer quelques années, mais j’ai préféré partir au sommet de mon art pour donner le meilleur de moi-même jusqu’au dernier jour », confie la jeune femme. Elle prend donc alors le taureau par les cornes, fait part de son projet de formation à son employeur. Le LIDO, l’encourage et la soutient dans cette voie. Pour faire le point, elle entreprend de passer un bilan de compétences. D’évidence, c’est vers la communication que ce dernier l’oriente. Par appétence naturelle et parce qu’elle rêve secrètement de continuer à servir l’image du LIDO de Paris, elle choisit la communication digitale sous son volet social. Elle sera Community Manager.

Le choix de se former à distance

Soucieuse d’accrocher à son CV un diplôme d’études supérieures reconnu, elle se tourne spontanément vers les universités, mais ne trouve pas chaussure à son pied.  C’est alors qu’un ami, passé par les bancs de l’IFOCOP pour devenir lui aussi Community Manager, lui fait part de son expérience. Elle est séduite.  Mais impossible pour elle de se former en présentiel, même en accéléré, car elle vient non seulement de devenir maman, mais elle continue de monter sur scène presque chaque jour. Avec quelques craintes, qu’elle admet volontiers aujourd’hui, elle choisit la formule « Expériences », 100% à distance. Advienne que pourra.

Sa formation Community manager en ligne débute en juin 2019, s’étalera sur 6 mois et lui demandera de faire quelques ajustements. « L’avantage, c’est qu’on peut construire son parcours à son rythme, en fonction de ses contraintes », raconte Elodie, qui se souvient de journées cadencées : le matin, déposer le petit à la crèche ; le midi, rentrer pour étudier et dormir un peu ; le soir, remonter sur scène. Puis entrer chez soi et recommencer. « Je ne serais pas parvenue à tenir ce rythme sans le suivi et le sens de l’écoute dont ont fait preuve à la fois l’IFOCOP et le LIDO », admet-elle.

L’exemple des cours du soir

« En parallèle des 10 modules à valider, on a aussi des cours en ligne obligatoires qu’il est préférable de suivre en direct. Mon employeur a eu la gentillesse d’accepter d’adapter mes passages sur scène pour que je puisse suivre mes cours sereinement », se souvient Elodie.

L’assiduité paiera. Non seulement elle décroche son diplôme, mais son « fil rouge » imposé par l’IFOCOP (construire et animer un blog + des réseaux sociaux) lui offre son premier client sur un plateau. Ayant en effet choisi d’accompagner une ancienne sportive, comme elle, dans sa reconversion en tant que professeur de danse (ou plus précisément dans sa stratégie de communication), elle continue encore aujourd’hui à lui faire bénéficier de ses services et a pris des parts dans l’entreprise !

L’embauche au LIDO

Mais son plus beau projet, c’est à quelques semaines de décrocher son diplôme, qu’elle le touche du doigt: convaincre la direction du LIDO, qui sous-traitait jusqu’à ce jour sa communication digitale à 100%, de l’embaucher pour prendre le relais. « J’ai toujours eu la conviction qu’il fallait quelqu’un de la maison, qui partage ses valeurs et connaisse chacun de ses rouages, pour assurer la communication sur les réseaux. Ma reconversion personnelle est tombée à pic et a initié, tout compte fait, une création de poste inespérée », précise Elodie, pour qui le départ vers une autre maison aurait été, de son propre aveu, « un déchirement ».

Ses projets

Elodie est aujourd’hui est en poste. « Et je continue d’apprendre car le métier de Community Manager est vaste. On peut l’exercer de 1000 façons. J’ai la chance d’être accompagnée par une agence de conseil qui gère notamment toute la post-production comme par exemple le traitement des images, hyper-important pour plaire sur les réseaux sociaux ». Ce qu’elle aime dans son nouveau métier ? «  C’est qu’il est à la croisée des chemins entre marketing, photographie, community management, relations presse… C’est un métier où il est aussi fortement question de valeurs car on représente une marque ! Ou, quand on a la chance comme moi de travailler au LIDO, une maison de renom internationale », dit-elle.

Ses projets pour l’avenir en quelques mots : « Déjà, apprendre à maîtriser pleinement tous les aspects de mon métier. Puis, m’appuyer sur mon diplôme IFOCOP pour décrocher un Master 2 avec une spécialité qu’il me reste à découvrir ! ». Mais le premier pas est fait.

Découvrir son travail   ▶️ Instagram Lido  ▶️ Facebook Lido ▶️ Blog Kalon

Ce témoignage vous a plu et vous souhaitez en savoir plus ?
 Découvrez notre formation diplômante Community Manager en ligne – RNCP Niveau 6

Se pré-inscrire à une formation métier