Matinée Portes Ouvertes Nationale : samedi 1er octobre de 10h à 13h, dans tous nos centres
En savoir plus

En savoir plus

Rien ne sert de courir, il faut partir à point, dit la Fable. Alors, lièvre ou tortue, prenez le temps de lire cet article, qui retrace les étapes indispensables pour bien démarrer sa reconversion.

PRENDRE LA BONNE DÉCISION

1. Prendre la bonne décision exige de se poser les bonnes questions. Pour cela, le mieux reste de se rapprocher d’un expert. Conseiller Pôle Emploi, DRH de votre entreprise, Mission locale, Cabinet de recrutement, Coach… Au sein de chaque centre ifocop, nous serons aussi en mesure de vous faire bénéficier de notre expérience, puisque nous avons accompagné pas moins de 100 000 personnes en 50 ans ! Ensemble, nous évaluerons la qualité de votre profil, la réalité de votre projet par rapport au marché du travail, l’adéquation entre vos aspirations et vos compétences, mais aussi votre motivation ! Car en effet, une reconversion professionnelle exige quelques sacrifices, même si nos différentes formules de formation ont été spécialement conçues pour permettre à chacun de mener à bien son projet.

► Pour le financement de votre projet, rendez-vous à la fin de cet article !

2. Interrogez vos proches et votre communauté. Informez votre entourage de votre projet et tentez de décrocher les coordonnées de 3 ou 4 professionnels de terrain qui accepteront de vous parler de la réalité du métier que vous envisagez pour la suite de votre carrière. En effet, il est toujours bon de connaître les contraintes (horaires, perspectives d’évolution, niveau de stress, degré de responsabilité…) pour éviter de douloureuses – et parfois coûteuses – désillusions.

►  Exemples de question à poser : quid des déplacements professionnels ? Quel est le rythme de travail ? Quelles sont les 3 qualités nécessaires pour y arriver ?

►  Découvrez aussi sur notre site Internet et sur nos réseaux sociaux les témoignages d’anciens apprenants. Ils racontent leurs parcours, l’accompagnement dont ils ont pu bénéficier comme leur craintes initiales avant de sauter le pas avec ifocop.

Le métier vous semble toujours aussi attractif : tentez de sonder le terrain. Peut-être pourrez-vous faire un stage chez eux ? Posez la question, on ne sait jamais !

3. Se mettre en immersion, la vraie bonne idée ! Le meilleur moyen de se confronter à la réalité d’un métier inconnu n’est-il pas encore de l’exercer quelques temps ? Avez-vous déjà envisagé l’immersion en entreprise AVANT de poursuivre les démarches de reconversion ? Si vous êtes demandeur d’emploi, vous pourrez même bénéficier d’une « PMSMP », à savoir d’une période de mise en situation en milieu professionnel. Attention, le minimum est de 80h, sur un mois (renouvelable) maximum.

RESPECTER LES ÉTAPES

1. Faites le point sur vos compétences et vos acquis. Si votre introspection personnelle vous conduit jusqu’ici, c’est qu’à priori, la motivation est au rendez-vous. Et c’est une très bonne nouvelle car elle contribue à hauteur de 50% à la réussite de votre projet. L’autre moitié repose sur vos aptitudes et votre travail. Un Conseil en Évolution professionnelle (CEP) ou un Bilan de Compétences vous aideront assurément à y voir plus clair : confirmer un choix, découvrir de nouvelles options, reprendre confiance… Contactez ifocop pour plus de renseignements.

2. Identifiez les dispositifs et les financements possibles. Selon que vous soyez salarié ou demandeur d’emploi, il existe différents dispositifs de financement de formation auxquels vous pouvez prétendre : CPF de transition professionnelle, CPF, actions de formation dans le cadre d’un CSP… Au besoin, calculez votre capacité d’autofinancement d’une formation. Vous pouvez aussi contacter un conseiller IFOCOP au 01 56 34 69 69 pour déterminer le meilleur dispositif à actionner.

3. Établissez le calendrier de votre reconversion. Un projet de reconversion professionnelle est un projet de longue haleine. Il va avoir un impact sur votre emploi du temps. Notamment si vous restez salarié, il occupera largement vos soirées, week-ends et vacances. Établissez un rétroplanning de votre formation idéale en tenant compte de vos contraintes et balisez les différentes étapes de votre projet. Si vous êtes demandeur d’emploi, n’oubliez pas de tenir compte de la date de fin de vos allocations et intégrez le temps de recherche d’un nouvel emploi…

 

AVANT DE DÉMARRER…

1. Mettez à jour votre CV et vos réseaux sociaux professionnels, protégez vos réseaux personnels, vérifiez vos contenus… Soyez irréprochable version « 2.0 ».

2. Participez à nos réunions d’information collectives. Ifocop organise régulièrement des réunions d’informations balayant les principales interrogations liées à la reconversion : modalités pédagogiques, administratives et financières, mais aussi déroulement de la formation, catalogue métier… Prochaines dates ici ! À noter qu’à l’issue de chaque séance, chaque candidat peut, s’il le décide, bénéficier d’un entretien individuel avec un responsable de formation qui connaît le métier et ses exigences.

3. Se préinscrire à une formation ifocop. Gratuite et sans engagement, l’étape de préinscription à une formation ifocop est le point de départ de votre reconversion. Il s’agit juste d’un formulaire à remplir (1 minute) afin qu’on conseiller spécialisé vous recontacte pour discuter de votre projet et vous expliquer les étapes à suivre.

Prendre RDV 

4. Préparer son argumentaire. L’étude de chaque candidature est complétée par un entretien motivationnel essentiel à la validation (ou non) de votre dossier : les conseillers ifocop évalueront autant votre bagage professionnel que votre motivation et votre juste appréciation du parcours de reconversion.

5. Faire une mise à niveau. Heureuse nouvelle, vous êtes accepté ! Dans l’attente que la formation démarre, pourquoi ne pas, de votre propre initiative, mettre à niveau l’une ou l’autre compétence utile pour suivre les cours ? Une méthode Excell ou Word, un MOOC (cours en ligne, disponible gratuitement) sur l’utilisation d’un logiciel, webinaire sur un sujet en lien avec votre futur métier… Arriver préparé, c’est la garantir de démarrer l’esprit serein.

À lire aussi dans le même domaine