IFOCOP Le spécialiste de la formation tertiaire en alternance pour adultes

L'Ifocop est qualifié ISQ-OPQF pour la garantie d'un engagement de prestation de qualité.

Comment financer sa formation professionnelle quand on est salarié ?

Vous êtes salarié et vous avez un projet de formation pour changer de métier ou monter en compétences dans votre domaine ? Vous souhaitez vous reconvertir ou évoluer professionnellement, vous êtes conscient que ce changement ou cette évolution passe nécessairement par la « case formation », mais vous ne savez pas comment procéder ?

Et oui, ! LA question est là : comment se faire financer une formation quand on est salarié ?
Quels sont les dispositifs permettant aux personnes en poste de mettre en œuvre leur rêve de formation et… au final de changer de vie ?
Plusieurs dispositifs existent : compte personnel de formation (CPF), projet de transition professionnelle (CPF de transition), Pro-A, plan de développement des compétences (PDC). Tout ça !

Oui, mais comment faire le choix de l’un ou l’autre ? Tout dépend de la formation souhaitée, de sa durée, de ses modalités…

Pour en savoir plus et découvrir le dispositif le plus adapté pour financer votre projet de formation, suivez le guide !

Les prochaines rentrées en Comptabilité-Gestion proposées au centre Ifocop de Melun : assistant comptable et comptable

1- Je suis salarié et je finance ma formation avec mon compte personnel de formation (CPF)

Le CPF est un compte individuel qui permet à tous les salariés de cumuler des droits à la formation professionnelle tout au long de leur carrière. Mais à quelles formations a-t-on accès avec son CPF ? De combien d’argent dispose-t-on sur son compte pour se former ? Et comment faire pour débloquer le montant disponible sur son CPF quand on a trouvé sa formation ?

Pour quels types de formation un salarié peut-il mobiliser son CPF ?

NB : les CQP (Certificat de Qualification Professionnelle) ne sont pas éligibles au CPF.

De combien un salarié dispose-t-il pour se former sur son Compte Personnel de Formation (CPF) ?

Depuis le 1er janvier 2019, le CPF de chaque salarié est alimenté en euros.

Chaque salarié acquiert 500 € par an pour se former à la fin de chaque année travaillée à temps plein, dans la limite d’un plafond de 5 000 €. Les salariés peu ou pas qualifiés (niveau inférieur à BEP, CAP), acquièrent 800 € par an, dans la limite d’un plafond de 8 000 €.

Jusqu’au 31 décembre 2018, le CPF de chaque salarié était alimenté en heures.

Au 1er janvier 2019, les heures de formation cumulées sur le compte CPF de chaque salarié ont été converties en euros. Le taux de conversion est de 15€ / heure de formation.

Par exemple : un salarié qui n’avait jamais mobilisé son DIF (120 heures) et qui disposait au 31 décembre 2018 de son stock d’heures de CPF acquises depuis 2015 (72 heures), disposait sur son compte CPF au 1er janvier 2019 de : (120 x 15) + (72 x 15) = 2880€ sur son compte CPF. A cette somme se sont ajoutés, au 1er semestre 2019, 360€ au titre des 24 heures acquises au titre de l’année 2018. Soit un montant total sur son compte de : 2880€ + 360€ = 3240€.

Comment un salarié peut-il mobiliser l’argent disponible sur son CPF pour accéder à la formation de son choix ?

Depuis le 21 novembre 2019, les salariés ont accès à un site web et à une application dédiée au CPF qui leur permettent de choisir, réserver et payer directement en ligne les formations éligibles au CPF.

Pour mobiliser l’argent disponible sur leur CPF, les salariés doivent donc simplement se rendre sur le site : www.moncompteformation.gouv.fr ou télécharger l’appli CPF sur les stores App Store et Google Play.

NB : si vous ne l’avez pas encore fait, vous devez créer votre espace personnalisé pour accéder à vos droits.

En savoir plus sur l’inscription et le financement à une formation IFOCOP sur l’appli CPF

Pour en savoir plus sur le CPF, consultez le site IFOCOP, rubrique Dispositifs et financements.

2- Je suis salarié et je finance ma formation avec un CPF de transition professionnelle

Le CPF de transition professionnelle a remplacé le congé individuel de formation (CIF et CIF-CDD). Ce nouveau dispositif permet de financer des formations s’inscrivant dans un « projet de transition professionnelle ». Mais quelles sont les formations éligibles au CPF de transition professionnelle ? Quels sont les salariés visés par ce dispositif ? Et qui finance le CPF de transition professionnelle ?

Quelles sont les formations éligibles au CPF de transition professionnelle ?

  • Les formations enregistrées au RNCP
  • Les blocs de compétences
  • Les formations visant une certification ou habilitation RSCH

Toutes les formations IFOCOP enregistrées au RNCP sont éligibles au CPF de transition professionnelle. Les blocs de compétences IFOCOP sont éligibles également.

Quels sont les salariés qui peuvent se faire financer une formation avec le CPF de transition professionnelle ?

Les salariés justifiant d’une ancienneté (appréciée à la date du départ en formation) de :

  • 24 mois consécutifs ou non en qualité de salarié, dont 12 mois dans l’entreprise, quelle qu’ait été la nature des contrats de travail successifs. L’ancienneté s’apprécie à la date de départ en formation du salarié.
  • 24 mois, consécutifs ou non, en qualité de salarié, quelle qu’ait été la nature des contrats successifs, au cours des 5 dernières années, dont 4 mois, consécutifs ou non, sous CDD, au cours des 12 derniers mois (hors CUI-CAE, contrats en alternance, CDD suivi d’un CDI, contrat en cours de cursus scolaire ou universitaire).
  • Pour les CDD, la prise en charge est possible si la formation débute au plus tard 6 mois après la fin du contrat (contre 12 mois dans le cadre du CIF-CDD).
  • Pas de condition d’ancienneté si le salarié est bénéficiaire de l’obligation d’emploi (travailleur en situation de handicap…) ou a changé d’emploi suite à un licenciement économique ou un licenciement pour inaptitude et n’a pas suivi de formation entre ce licenciement et son réemploi.

Comment les formations dans le cadre du CPF de transition professionnelle sont-elles financées ?

La demande de prise en charge financière s’effectue auprès d’une Commission paritaire interprofessionnelle régionale (CPIR), dénommée « Transitions Pro ».

Un positionnement préalable est obligatoirement réalisé (gratuitement par l’organisme de formation) pour adapter la formation au regard des acquis professionnels.

La prise en charge porte sur tout ou partie : des frais pédagogiques et frais liés à la validation des compétences et des connaissances, des frais annexes, de la rémunération et des charges sociales correspondantes.

Les droits inscrits sur le CPF du salarié sont automatiquement mobilisés pour financer le projet de transition professionnelle.

Pour en savoir plus sur le CPF de transition professionnelle, consultez le site IFOCOP, rubrique Dispositifs et financements.

3- Je suis salarié et je finance ma formation avec une Pro-A

La Pro-A a remplacé la période de professionnalisation. Ce nouveau dispositif de reconversion ou de promotion par l’alternance a pour objectifs de permettre aux salariés de changer de métier ou de profession, ou de bénéficier d’une promotion sociale par des actions de formation visant une qualification ou une certification. Mais quels salariés peuvent bénéficier d’une Pro-A ? Quelles sont les formations éligibles à la Pro-A ? Comment se faire financer une formation professionnelle avec ce nouveau dispositif ?

Quels salariés peuvent bénéficier d’une formation dans le cadre d’une Pro-A ?

  • Les salariés en CDI
  • Les salariés en CUI-CDI
  • Les sportifs ou entraîneurs professionnels n’ayant pas atteint un niveau de qualification sanctionné par une certification professionnelle enregistrée au RNCP et correspondant au grade de la licence

Quelles sont les formations éligibles à la Pro-A ?

Les formations accessibles en contrat de professionnalisation ou en contrat d’apprentissage sont éligibles à la Pro-A, à savoir :

  • Formations diplômantes
  • Formations délivrant un titre à finalité professionnelle
  • Les CQF / CQPI
  • Les qualifications reconnues par les classifications d’une convention nationale de branche

La formation doit permettre au salarié d’atteindre un niveau de qualification supérieur ou identique à celui qu’il détenait au moment de la demande de Pro-A.

Toutes les formations métiers IFOCOP enregistrées au RNCP de niveau 4 à niveau 6 sont éligibles à la Pro-A.

Comment les formations en Pro-A sont-elles financées ?

La Pro-A est financée par les OPCO, sur la section « Alternance » :

  • Montant forfaitaire défini par accord de branche ou accord conclu au niveau de l’OPCO.
  • En l’absence de forfait conventionnel, montant = 9,15 € / heure.
  • Le montant couvre tout ou partie des frais pédagogiques ainsi que des frais de transport et d’hébergement (pas de prise en charge des rémunérations).
  • Pour les entreprises de moins de 50 salariés, les dépenses exposées au-delà des montants forfaitaires peuvent être financées par l’OPCO au titre des fonds affectés au développement des compétences (décision du Conseil d’administration).

Pour en savoir plus sur la Pro-A, consultez le site IFOCOP, rubrique Dispositifs et financements.

4- Je suis salarié et je finance ma formation avec le plan de développement des compétences (PDC) de mon entreprise

Le plan de développement des compétences a remplacé le plan de formation au 1er janvier 2019. Il permet aux salariés d’acquérir de nouvelles compétences, pour assurer leur maintien dans l’emploi. Quelles sont les formations accessibles dans le cadre du plan de développement des compétences ? Comment puis-je bénéficier de ces formations en tant que salarié ? Comment ces formations sont-elles financées ?

Quels salariés peuvent bénéficier d’une formation dans le cadre du plan de développement des compétences ?

Tous les salariés sont concernés par le plan de développement des compétences.

Un salarié ne peut pas refuser une action de formation à l’initiative de son entreprise, dans le cadre du plan de développement des compétences. Elle rentre dans le cadre de son contrat de travail.

Un salarié peut demander lui-même une formation dans le cadre du plan de développement des compétences. Son employeur est libre de l’accepter ou de la refuser.

Quels types de formations sont accessibles avec le plan de développement des compétences ?

  • Les formations certifiantes ou non
  • Les formations obligatoires ou non
  • Une validation des acquis de l’expérience (VAE)
  • Un bilan de compétences

Comment les formations du plan de développement des compétences sont-elles financées ?

Les formations du plan de développement des compétences sont :

  • Financées par l’OPCO pour les entreprises de moins de 50 salariés.
  • Financées par les entreprises pour les entreprises de 50 salariés ou plus.

Les frais pris en charge peuvent être : le coût de l’action de formation, la rémunération du salarié et des frais annexes (transport, restauration, hébergement, …).

Il n’y a plus de prise en charge des actions du plan de développement des compétences sur la contribution légale pour les entreprises de 50 salariés et plus.

Le saviez-vous ?

Dans les entreprises de moins de 50 salariés, si au cours des 6 dernières années, un salarié n’a pas bénéficié des entretiens professionnels et d’au moins une formation autre que les formations « obligatoires », il bénéficie d’un abondement de 3000€ sur son CPF.

Cette somme est versée par l’entreprise à la Caisse des Dépôts et Consignations – CDC. Le salarié est informé du versement sur son compte CPF.

Pour en savoir plus sur le plan de développement des compétences (PDC), consultez le site IFOCOP, rubrique Dispositifs et financements.

Vous êtes demandeur d’emploi et vous souhaitez vous faire financer une formation professionnelle ?

Consultez notre article : Comment financer sa formation professionnelle quand on est demandeur d’emploi ? Peut-on se former gratuitement ?

Vous avez une question ? Besoin de conseils pour trouver le dispositif de formation le plus adapté à votre profil et à vos besoins spécifiques ?

N’hésitez par à contacter Amandine FAUCHER, Responsable de la prescription à l’IFOCOP au
07 89 03 41 55 ou afaucher@ifocop.fr

Paramètres de cookies

Notre site utilise différents cookies pour son fonctionnement. Certains de ces cookies sont déposés par des services tiers à des fins d'analyse statistique pour nous permettre de vous fournir une meilleure expérience.

Si vous souhaitez configurer les cookies que vous souhaitez autoriser, vous pouvez cliquer sur Paramétrer les cookies, ou bien accepter tous les cookies en cliquant sur Tout accepter et continuer.

Ces paramètres pourront être retrouvés à tout moment, ainsi que plus d'information sur les cookies utilisés par le site, sur la page de Politique d'utilisation des cookies.

Vos préférences

Différents types de cookies sont utilisés par le site. Seul les cookies de fonctionnement sont obligatoire, et ce afin de fournir une expérience de navigation adaptée. Tous les cookies que nous déposons respectent les réglementations de durée et de vie privée.

Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement du site, et ne peuvent donc pas être désactivés. Ils permettent de sécuriser le site internet ainsi que vos préférences d'affichage.

Ces cookies nous servent à mesurer, étudier et analyser les comportements des visiteurs, afin d'améliorer l'expérience de visite pour nos utilisateurs. Accepter ces cookies nous aide à vous fournir de meilleurs services.

Ces cookies nous servent à mesurer, étudier et analyser les comportements des visiteurs, afin d'améliorer la pertinence des espaces marketing ou publicitaires achetés par IFOCOP. Accepter ces cookies nous aide à vous fournir de meilleurs services.

Ces paramètres pourront être retrouvés à tout moment, ainsi que plus d'information sur les cookies utilisés par le site, sur la page de Politique d'utilisation des cookies.