En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

IFOCOP Le spécialiste de la formation tertiaire en alternance pour adultes

L'Ifocop est conventionné par le Ministère de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique
et est qualifié ISQ-OPQF pour la garantie d'un engagement de prestation de qualité.

Devenir community manager après un parcours d’assistante juridique ? C’est possible !

Au-delà de la maîtrise  des outils techniques spécifiques à son métier, le community manager se doit d’être un expert du domaine d’activité de l’entreprise ou de la marque qui l’emploie. Le parcours de Diana Zidani, diplômée de la promotion Assistante Juridique 2006 et actuellement en formation Community Manager au Centre IFOCOP de Versailles, est à ce titre exemplaire. Comment son parcours initial dans un univers métier à priori très éloigné du community management représente aujourd’hui un véritable atout pour sa reconversion professionnelle ?  Découvrez son interview et ses conseils.

Diana Zidani devant les bureaux de Likin Communication Juridique

Bonjour Diana, comment as-tu connu l’IFOCOP ?

Je connais l’IFOCOP depuis 2005. Après des études de psychologie qui m’avaient passionnée et un DEUG Sciences Humaines en poche, je voulais me lancer dans le monde du travail. Mon conseiller Pôle Emploi (à l’époque ANPE ) m’avait remis un fascicule avec une liste d’organismes de formation. L’IFOCOP proposait une formation d’assistante juridique en moins d’un an, idéal pour acquérir rapidement des compétences spécialisées et trouver un emploi.

Depuis, quel a été ton parcours professionnel ?

J’ai signé mon premier CDI 4 mois après la formation dans un cabinet spécialisé dans le droit des sociétés (propriété intellectuelle, fiscalité et droit public). Je travaillais avec une équipe de 7 avocats et le directeur général. Une expérience très enrichissante mais j’ai commencé à m’ennuyer au bout d’un an et demi. J’ai décidé de sortir de ma zone de confort en rejoignant un important cabinet d’avocats international, idéal pour acquérir un bon niveau d’anglais. La charge de travail était soutenue, je devais gérer une pression importante au quotidien et j’étais très bien rémunérée en contrepartie.  J’ai tenu le rythme pendant 6 mois mais je ne m’épanouissais plus.  Après la rigueur, j’aspirais à plus de fantaisie.

En pleine crise économique, j’ai quitté la sécurité d’un CDI…pour ne trouver que des missions d’intérim ! Une période assez instable mais je ne me suis jamais découragée. J’ai beaucoup appris dans des entreprises et des secteurs d’activités très différents.

Assistante de direction auprès du Vice-Président chez L’Oréal, j’ai géré des dossiers très confidentiels et travaillé avec les directions de la communication et du marketing. Coordonnateur de projets chez France 24, j’ai travaillé avec l’équipe commerciale en charge de distribuer la chaîne dans les hôtels partout dans le monde. Chez Dentsu Aegis Network, j’ai découvert tous les métiers de la communication et du marketing : média, stratégie et création digitales, marketing services et out-of-home et performance digitale.

Un parcours qui m’a ouvert de nouveaux horizons et permis de mieux cerner mes envies professionnelles.  Les perspectives d’évolution vers de l’assistanat de haut niveau ne m’enthousiasmaient pas, j’étais en revanche très attirée par les nouveaux métiers de la communication digitale.

Pourquoi as-tu souhaité devenir Community manager ?

Je lisais régulièrement des articles les nouveaux métiers de la communication et j’étais intriguée par celui de community. Valoriser et représenter une marque ? Je trouvais le défi tentant. J’avais conscience que mon parcours présentait des lacunes mais la diversité des profils et des parcours dans ce métier m’encourageait. Je voyais une opportunité de me réorienter professionnellement tout en capitalisant sur mon expérience passée.

Pourquoi avoir choisi la formation Community manager IFOCOP ?

L’une de mes connaissances participait régulièrement à des événements #MyApero organisés par l’association Socialmixcity qui rassemblent chaque mois des professionnels du social média. J’y ai rencontré des community managers en poste et des stagiaires enchantés de leur formation Community manager… à l’IFOCOP ! Intégrer à nouveau l’institut pour ma reconversion professionnelle, je n’y avais pas pensé mais ce fut une évidence !  Je connaissais la maison, le modèle d’alternance me convenait et la formation était diplômante.

Que pense-tu de la formation théorique ?

Une découverte totale ! Malgré mon expérience dans l’univers de la communication, je ne connaissais pas une seule matière mais j’ai travaillé dur. Les cours étaient passionnants, en particulier les modules de marketing stratégique et de community management.

La dynamique de groupe était beaucoup plus décomplexée comparée à celle de ma formation en tant qu’assistante juridique. J’ai rencontré des gens âgés de 22 à 50 ans, plutôt créatifs : un animateur de blog, une responsable communication, un créateur de flash mob… Ils s’exprimaient beaucoup et s’affirmaient parfois avec un côté irrévérencieux. Cela m’a gênée au départ mais, là encore, l’expérience m’a permis de me familiariser avec d’autres modes de pensée et des personnalités plus en relief.

Comment as-tu trouvé ton stage en entreprise ?

J’ai répondu à une offre de stage diffusée par l’IFOCOP. Beaucoup de mes camarades étaient très stressés par la recherche de stage, quelques-uns ont effectivement lutté pour trouver une entreprise mais, au final, nous nous en sommes sortis. Avant de décrocher mon stage, j’envoyais 5 candidatures par jour, toujours formulées selon le fil conducteur je/vous/nous, et j’assurais un suivi systématique (relances). C’est une lapalissade mais plus vous répondez à des offres et plus vous envoyez de candidatures spontanées…plus vous avez de chance d’obtenir ce que vous souhaitez !

Quelles étaient tes missions durant ce stage ?

J’ai travaillé chez Likin Communication Juridique, une agence spécialisée dans la communication juridique qui propose des prestations de services aux avocats, huissiers ou notaires : design print et web, création de site internet, référencement, relations presse…

Les missions confiées étaient riches et variées : rédiger des articles pour le blog, créer et animer les comptes sociaux, réaliser un benchmark. L’objectif était de recruter des leads et améliorer la notoriété de l’entreprise, en particulier auprès des journalistes spécialisés.

Beaucoup à faire et à apprendre ! J’ai travaillé avec un autre stagiaire développeur, c’est très enrichissant pour améliorer ses compétences techniques et mieux gérer un projet dans son ensemble. Ma formation et mon expérience dans le domaine juridique étaient de réels atouts pour trouver le mot juste et créer du contenu attractif pour des professionnels exigeants.

Et quels sont tes projets à l’issue du stage ?

J’aimerais être embauchée mais rien n’est sûr.  Quoiqu’il en soit, développer le community management de l’agence est passionnant et l’ambiance de travail est formidable. Les fondateurs ont créé une entreprise pour faire ce qu’ils aimaient et cela s’en ressent au quotidien. Nous travaillons beaucoup mais sans pression, c’est nouveau pour moi et loin de l’austérité dans laquelle j’ai travaillé jusqu’à présent.

3 conseils pour réussir sa formation à l’IFOCOP ?

Il faut de la volonté. D’abord pour convaincre que son projet professionnel est viable et obtenir le financement de sa formation. En ce qui me concerne, je n’ai pas obtenu d’aide au motif que ma formation était trop éloignée de mes compétences initiales. Ma conseillère Pôle Emploi m’a pourtant soutenue autant que possible. Le dossier n’est pas encore réglé mais je n’ai pas hésité à m’autofinancer. Me former, c’est le meilleur investissement pour mon avenir !

Il faut aussi bien s’organiser. Avec un rythme soutenu, la fatigue arrive inexorablement. Bien cadencer les séquences de travail en journée et en soirée permet de garder le cap.

Et le plus important selon moi, ne jamais se décourager ! Entre les examens et la recherche de stage, on a vite un trop plein de stress. Un environnement familial bienveillant, l’écoute attentive des amis, les encouragements, c’est précieux pour décompresser. Quand on est plus isolé, il faut croire en soi et aller jusqu’au bout de son désir de changement !

Un mot pour conclure ?

Plutôt une devise que je garde en tête avant chaque entretien de recrutement. « Sincérité, naturel et détente ! »  Oui, vous êtes là pour valoriser vos compétences et convaincre de votre potentiel pour l’entreprise mais surtout pour donner envie de travailler avec vous !

Ce témoignage vous a plu et vous souhaitez en savoir plus ?
 Découvrez la formation Community Manager IFOCOP – Titre RNCP II

Demande d'informations (réponse sous 48h) S'inscrire à une réunion d'information