PORTES OUVERTES ALTERNANCE : Mercredi 06 mars de 13h30 à 17h30. Participez à l'évènement dans le centre ifocop de votre choix 🙂
Je m'inscris

Je m'inscris

Témoignages et avis

Formation Responsable des ressources humaines : la reconversion professionnelle de Frédérique

Publié le 13 février 2024

« Ni bisounours, ni grand vilain RH ». Si Frédérique Dewismes s’amuse aujourd’hui des clichés qui sont encore souvent véhiculés au sujet de son métier de Responsable RH, c’est pour mieux en vanter les qualités. D’autant qu’elle porte, grâce à un parcours de reconversion professionnelle, un regard neuf sur la profession.

En effet, après avoir évolué dans d’autres univers pendant près de vingt ans, Frédérique aura choisi (nous sommes alors en mars 2022) de se reconvertir, avec l’aide d’ifocop, dans les ressources humaines. Elle visera d’emblée la formation pour adultes de Responsable Ressources Humaines, convaincue – à raison – que ses compétences transversales représentent son meilleur atout et qu’avec un peu (beaucoup) de travail, « cela doit être possible ».

 

Elle le reconnaît bien volontiers, en débutant sa formation professionnelle, elle n’avait qu’une vision partielle de la profession.

« On a tous cette image du responsable RH puits de sciences, capable de vous répondre immédiatement sur les subtilités du droit du travail, mais aussi sur les dispositifs de formation, la réglementation en vigueur, la gestion des paies. Et on y rajoute volontiers un peu de juridique, de gestion de crise, on emballe le tout et ça fait…

…Un mouton à cinq pattes ? » lui demande-t-on.

« C’est un peu ça », sourit Frédérique.

 

Elle poursuit, amusée : « Dans l’esprit des gens, encore aujourd’hui, le RH existe sous deux versions. Il y a soit le gentil « qui fait tout pour nous rendre heureux », soit son double cruel et sans pitié, qui vous convoque uniquement pour vous réprimander, voire vous virer. En réalité, ce n’est ni l’un, ni l’autre. Certes, par notre position médiane entre les collaborateurs et la direction, on se retrouve parfois entre le marteau et l’enclume, mais pas question d’être dogmatique pour autant. Le RH est simplement un professionnel chargé de rappeler les règles en vigueur selon des dispositions bien spécifiques et d’informer chacun de ses droits et devoirs vis-à-vis de l’entreprise ».

 

Autre point important pour Frédérique : le RH n’est pas omniscient. « Sur ce sujet, ifocop nous prépare très bien dès l’entrée en formation, où on nous demande en quelque sorte d’ouvrir nos chakras RH. On découvre un métier dont on nous donne les bases et les principaux outils puis, à chacun de tracer son chemin. Certains, comme moi, occuperont – souvent dans des TPE – un poste plus généraliste où il est tantôt question de formation, tantôt de recrutement, de gestion des compétences, d’administration du personnel… D’autres choisiront une spécialisation : un responsable paie ne fait pas, par exemple, tout à fait la même chose qu’un chasseur de tête ou un RH spécialiste de la formation. J’ai apprécié qu’ifocop nous donne un aperçu global mais nous laisse, au final, libres, à travers la recherche d’une entreprise de stage notamment, d’évoluer vers ce qui nous plaît le plus ».

 

Son conseil aux apprenants ifocop : comme la période d’immersion en entreprise fait partie intégrante de la formation et peut déboucher sur une offre d’emploi immédiate, tentez d’identifier dès le début la direction que vous souhaitez prendre : généraliste ou spécialiste ? Et dans le deuxième cas de figure : quelle spécialité ? Puis répondez aux annonces qui correspondent le plus à vos aspirations.

 

Frédérique précise aussi un autre point : être Responsable RH, peu importe sa réalité professionnelle, c’est être curieux et accepter d’apprendre tous les jours, y compris des autres. « Et cela vaut dès la formation car les 4 mois de cours sont riches et intenses, autant que les 4 mois d’application pratique en entreprise, mais ne feront pas de vous un cador des RH. Il faut faire preuve d’humilité, s’enrichir de lectures. Moi-même, alors que je suis en poste depuis bientôt deux ans, il m’arrive de replonger dans un cours pour vérifier un sujet. J’achète aussi des bouquins, je consulte des sites de référence sur Internet. Il faut arrêter avec ce cliché : le RH n’a pas réponse à tout, tout de suite ! ». Elle ne répond d’ailleurs jamais de façon immédiate à ceux qui la sollicitent. « On doit aux individus une réponse juste. Prendre le temps de vérifier, ce n’est pas être sous-performant, c’est même tout le contraire. C’est être prudent, précis, fiable », estime-t-elle.

 

Un RH n’a pas réponse à tout, tout de suite !

 

Extraits et réflexions pertinentes

  • « Le management au bâton, directif et punitif, ça ne fonctionne plus. On est entré dans l’ère de la collaboration, de l’écoute. Si on ne comprend pas ça en tant que RH, on risque de rencontrer de vraies difficultés »

 

  • « Appréhender la nouvelle génération, c’est faire appel à l’un des fondements du métier, je parle de l’ouverture d’esprit. C’est aussi travailler à l’acclimatation avec les anciennes générations, donner aux managers les outils pour mieux se comprendre et faire que tout se passe bien car on a besoin de cette jeunesse, de la contradiction, pour faire évoluer l’entreprise avec agilité »

 

  • « Je partais de zéro, du point de vue des Ressources Humaines, au moment de démarrer ma formation pour adultes ifocop. Je suis la preuve qu’avec du travail et de la détermination, on peut le faire »

 

Au sujet de la reconversion, elle connaît la difficulté des apprenants. Ça se résume en deux mots : « être crédible », dit-elle. Son conseil d’ex-apprenante passée de l’autre côté de la barrière : travaillez vos items. En d’autres termes, vos compétences transversales.

Vos étiez gérant de boutique ? Probablement avez-vous développé des compétences en management et administration du personnel. Vous étiez cadre ? Sûrement avez-vous du former des collaborateurs et su faire preuve de pédagogie ? Les exemples sont nombreux.

« Sachez rassurer le recruteur, qu’il s’agisse d’un stage ou d’un emploi. Montrez-lui son intérêt à vous recruter VOUS, le fruit d’une reconversion. L’expérience professionnelle, la connaissance des réalités du monde de l’entreprise, cela a de la valeur ! Rassurez-le aussi sur le coût de votre embauche lors de l’entretien pour la période d’application pratique en entreprise. Apportez-lui la preuve qu’en comparaison d’un jeune candidat qui n’aura, lui aussi, que très peu d’expérience, vous avez des atouts concurrentiels forts et qu’ils représentent pour tout le monde un gain de temps et d’énergie ».

En bref, soyez la ressource, dans ressources humaines.

À lire aussi dans le même domaine

Formation Responsable des ressources humaines (RNCP Niv.6 - Bac+3/4)

Découvrez la formation Responsable ressources humaines

A l’issue de la formation les candidats seront capables de conduire un projet RSE dans le cadre de la stratégie RH, de participer à la coordination financière de l’entreprise, de superviser l’administration du personnel et de piloter le développement des compétences.

88% Taux de retour à l'emploi

En 2023; 88% des diplômés de la formation Responsable des ressources humaines ont retrouvé un emploi dans les 6 mois après la formation