En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

IFOCOP Le spécialiste de la formation tertiaire en alternance pour adultes

L'Ifocop est conventionné par le Ministère de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique
et est qualifié ISQ-OPQF pour la garantie d'un engagement de prestation de qualité.

« La formation Responsable marketing et management commercial m’a aidée à rebondir dans ma vie professionnelle. »

Maharo Ravomandimby-Devalez est Directrice des opérations pour Akrame Power, le groupe fondé par le chef étoilé Akrame. Une belle réussite pour cette diplômée de la formation Responsable marketing et management commercial Promo 2014. Elle nous raconte son parcours riche et dense et nous embarque dans son quotidien avec… gourmandise !

Maharo Ravomandimby-Devalez-RMMC IFOCOP 2014

Peux-tu nous présenter ton parcours avant d’intégrer l’IFOCOP ?

Diplômée d’un BTS Tourisme, j’ai débuté en tant que conseillère de vente chez KARAVEL (Groupe Promovacances) pour évoluer vers le poste d’assistante chef de produit, puis chef de produit junior. Une belle expérience professionnelle, j’étais bien entourée, on m’a fait confiance et ça m’a donné le goût d’entreprendre. Ensuite, j’ai travaillé 2 ans entre Paris et Londres chez GTA (Gulliver Travel Associates). Adjointe des négociateurs, je négociais des nuitées d’hôtels pour les revendre à des compagnies aériennes ou des tours opérateurs.

De nature curieuse et autodidacte, je m’ennuie assez rapidement. Lorsque l’un de mes directeurs m’a proposé de travailler dans le domaine de l’hôtellerie et de la restauration, je me suis lancée ! Pendant 2 ans, j’ai ainsi développé l’offre événementielle du Café de l’Homme, mes premières armes en tant que responsable communication et marketing. A l’époque, on commençait à parler de référencement web et CRM, c’était novateur et passionnant, j’ai appris sur le tas.

Quand l’établissement a fermé pour cinq ans de travaux de rénovation, j’ai très mal vécu mon licenciement économique. Je ne comprenais pas, j’avais toujours travaillé et donné le meilleur de moi-même. Après plusieurs mois de chômage, j’ai décroché une mission pour gérer des espaces franchisés SFR. Je n’y connaissais rien mais je n’avais pas le choix. Là encore, je me suis auto-formée et j’ai découvert le secteur de la technologie mobile. Je négociais avec la Chine et je développais des produits en marque blanche. L’activité a malheureusement cessé au bout de 3 ans. C’était mon second licenciement économique, j’avais 33 ans.

Pourquoi as-tu choisi la formation Responsable marketing et management commercial de l’IFOCOP ?

Après deux licenciements économiques en cinq ans, je me suis dit qu’il fallait réfléchir et me poser les bonnes questions.  Comment orienter ma vie professionnelle ? Revenir dans le tourisme qui est mon métier passion et travailler pour un tour-operator sur internet ? Même si le bouche à oreille fonctionne, cela s’annonçait difficile après 5 ans éloignée du secteur.

Poursuivre ce que j’avais débuté en marketing dans la restauration gastronomique ? Plus facile mais je n’étais pas experte et je n’avais aucune formation académique. J’avais un peu de temps devant moi. Si je souhaitais reprendre les études, c’était le moment ou jamais, mais il me fallait faire le bon choix.

J’ai d’abord envisagé de suivre une formation en management pour valider un niveau de Master mais les programmes étaient trop généralistes et les cursus trop longs à mon goût. Après quelques recherches sur des formations en marketing pour adultes, j’ai trouvé la formation Responsable marketing et management commercial.  Le principe de la formation en alternance me plaisait, puisque je l’avais déjà testé avec succès en BTS. Et pouvoir enfin valider mon expérience professionnelle et compléter mes acquis avec une formation courte et diplômante, c’était ma chance !

Quel est ton avis général sur la formation ?

Revenir sur les bancs de l’école, c’est difficile. Il faut aussi gérer sa vie personnelle, pour certains la vie de famille. La structure pédagogique de l’IFOCOP est top dans l’accompagnement, les intervenants sont professionnels et avenants, et les équipes toujours à l’écoute.

La formation m’a permis d’acquérir les bons réflexes et de gagner en professionnalisme. J’ai adoré le cours de marketing stratégique et opérationnel, ainsi que tous les travaux pratiques : étude de marché, conception de l’offre, techniques de communication digitales, suivi et analyse des performances de plan de Com, e-commerce. C’était passionnant et très vivant, nous nous sommes d’ailleurs pris au jeu en réalisant des opérations de street marketing.

Je me suis aussi beaucoup attachée à ma promo, des gens formidables, tous solidaires. L’envie de s’en sortir ensemble nous a donné l’énergie et la force de travailler dur. Aujourd’hui, on continue de se voir et on se réunit au grand complet au moins deux fois par an.

Comment as-tu trouvé ton stage pratique en entreprise ?

J’ai d’abord refusé des offres d’emploi car je voulais un stage pour valider mon diplôme.  J’ai trouvé une opportunité grâce à l’expert-comptable du Café de l’Homme avec lequel j’étais toujours restée en contact, un homme attentif et bienveillant.  L’un de ses amis, le chef étoilé Akrame BENALLAL, recherchait un chef de projet marketing pour lancer et développer Mad’leine, un nouveau concept de pâtisserie gastronomique.

Quelles étaient tes missions en entreprise ?

J’ai travaillé sur l’ensemble du projet, du positionnement stratégique à la mise sur le marché on line et off line en passant par toutes les étapes de conception de la gamme de produits, les opérations de communication.  Lancer un produit dans un marché hyper concurrentiel est un vrai défi.  Il faut tout anticiper, ne rien laisser au hasard, veiller en permanence et toujours aller au contact du client pour innover ! L’opération de street marketing menée quelques mois après les premières ventes a permis de comprendre que le packaging de Mad’leine était trop élaboré et faisait peur. Nous avons donc conçu un nouveau packaging beaucoup plus simple. Le produit était jugé excellent et se suffisait à lui-même, il n’y avait pas besoin d’en faire trop.

Que retiens-tu de cette expérience ?

Ce fut l’occasion rêvée de travailler comme une vraie professionnelle, avec toutes les responsabilités que cela implique. J’ai pu immédiatement mettre en pratique ce que j’avais appris en marketing durant la formation et créer mon poste. Une expérience incroyable que j’ai menée en solo mais bien épaulée par Chef Akrame et ses associés. Ils m’ont apporté leur expérience stratégique et m’ont recommandé des professionnels : des créa en freelance pour le packaging, une chargée de relations presse, un chef pâtissier, des contacts dans les foncières immobilières pour identifier les potentiels points de vente, etc… J’ai eu carte blanche pour m’entourer, le challenge était de réussir !

Parle nous de ton métier aujourd’hui…

À l’issue de mon stage, j’ai été recrutée en tant que Directrice des opérations pour le groupe Akrame Power qui emploie aujourd’hui 85 personnes en France et près de 50 à l’étranger.

Dès que le chef Akrame a une idée de concept culinaire et/ou gastronomique, ma mission première consiste à mettre en place (juridique et contractuel) chaque projet et à le développer. Par la suite, je passe la main aux autres membres de l’équipe.

Je travaille sur le positionnement stratégique et le lancement commercial de l’offre. Je suis aussi très impliquée dans l’opérationnel pour ouvrir et développer des points de vente : design des espaces, réunions de chantiers, négociation avec les investisseurs/partenaires, recrutement du personnel de vente, suivi des chiffres d’affaires…

Quels sont tes projets ?

Je poursuis le développement de Mad’leine, mon “bébé”.  Très demandé à l’étranger, le concept nécessiterait de passer sous contrat de licence, mais cela implique un transfert de savoir faire. Le modèle de production est actuellement 100 % artisanal et 100% made in Paris avec un seul et unique laboratoire basé dans le 16ème arrondissement.

Nous avons lancé des ateliers de pâtisserie avec Op’n Kitchen. Le Café Mad’leine en tant que flagship est à l’étude. On pourra y trouver des madeleines bien sûr mais aussi ses produits dérivés, des gâteaux de voyage (tuiles, cake…) et d’autres créations gourmandes. Des enseignes comme Café Paulette (aux Galeries Lafayette Gourmet) et Terres de Café nous ont également sollicités pour créer leur propre Mad’leine avec le lancement de leurs points de vente ; d’autres partenariats sont en cours de signature. Affaire à suivre !

Le groupe Akrame regroupe 12 entités et travaille sur d’autres concepts, il y a de quoi faire ! On me fait entièrement confiance dans mes missions et j’apprends beaucoup au quotidien.

J’aime créer et entreprendre alors, qui sait, j’aurais peut-être un jour l’envie de lancer ma propre firme et partager l’aventure avec des talents qui ont la même passion !

3 conseils pour réussir sa formation à l’IFOCOP ?

Se former, c’est beaucoup de travail chez soi, week-end compris. Il faut savoir s’organiser et se ménager un peu de repos mais surtout être prêt(e) à mettre la vie personnelle et les distractions entre parenthèse pendant 8 mois.

Même quand on est timide, c’est important de ne pas rester seul. L’énergie du groupe vous porte, plus on s’entraide et mieux on réussit ensemble !

Dès le début et même avant la formation, il faut activer ou réactiver son réseau de contacts. Dans mon parcours professionnel, ce sont toujours des personnes bienveillantes qui ont été les clés pour m’aider à évoluer et j’en suis très reconnaissante.

Ce témoignage vous a plu et vous souhaitez en savoir plus ?
 Découvrez la formation diplômante Responsable marketing et management commercial  – Titre RNCP II (CPF 8511)