En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

IFOCOP Le spécialiste de la formation tertiaire en alternance pour adultes

L'Ifocop est qualifié ISQ-OPQF pour la garantie d'un engagement de prestation de qualité.

Monter mon projet formation : 5 étapes essentielles

 

Suivre une formation n’est pas une fin en soi. C’est un moyen pour atteindre un nouvel objectif professionnel durablement.

Le choix d’une formation repose donc sur la bonne analyse de son projet professionnel.

Une analyse qui prend « des » temps : un temps de réflexion, un temps de confrontation, un temps d’administration et un temps de décision. Tout un parcours à suivre mais qui sera la clé de votre succès.

Découvrez les étapes pour monter un projet de formation professionnelle et comment l’IFOCOP peut orchestrer votre réussite.

 

1 – Choisir un métier qui me correspond

Choisir un métier ne se fait pas à la légère. Certains métiers peuvent vous faire envie, mais quelle est leur réalité quotidienne ? Il est important de vérifier que vous avez une vision juste du métier qui vous attire et qu’il correspond vraiment à vos aptitudes et à votre tempérament.

Pour faire le bon choix, posez-vous les bonnes questions et pensez à soumettre votre projet à un conseiller d’orientation.

Vous pouvez profiter gratuitement d’un Conseil en évolution professionnelle (CEP).
Ce service est proposé par Pôle emploi, l’Apec, les missions locales, les Opacif et le CAP emploi pour les personnes en situation de handicap.

Les conseillers CEP vous permettent de faire le point sur votre situation professionnelle et d’élaborer votre projet d’évolution professionnelle.

Vous pouvez aussi consulter le site www.orientation-pour-tous.fr/ rubrique « Les métiers par centre d’intérêt ».
Il vous permet de trouver l’intitulé du métier que vous recherchez en fonction de vos centres d’intérêt. Vous accédez ensuite à une fiche métier très détaillée comprenant les activités principales du métier, les qualités et les compétences requises.

2 – Choisir un métier qui recrute

Avant de vous lancer dans un nouveau projet professionnel, assurez-vous que vous vous engagez dans un métier d’avenir qui offre des débouchés. Plusieurs sites font le point régulièrement sur les secteurs et métiers qui recrutent : pole-emploi.fr, letudiant.fr, onisep.fr ou encore le site www.orientation-pour-tous.fr qui vous propose un grand nombre d’études sur les métiers, les débouchés et les rémunérations. Evaluez également les postes à pourvoir sur des sites d’emplois : keljob.com, monster.fr, directemploi.com, indeed.fr,…

3 – Choisir le dispositif de formation qui convient le mieux à ma situation

Quel que soit votre statut, il existe une solution pour financer tout ou partie de votre temps de formation. Un demandeur d’emploi peut être indemnisé par Pôle Emploi.
Si vous êtes salarié, votre entreprise peut financer votre formation. D’autres solutions existent pour les personnes handicapées ou les jeunes sans qualification.

Découvrez tous les dispositifs de formation, les possibilités de financement et de rémunération selon votre situation :

4 – Choisir la bonne formation professionnelle

Vous avez déterminé votre futur métier et les contours de votre projet de formation. Reste maintenant à trouver la formation qui correspondra le mieux à votre projet. Pour cela un certain nombre de paramètres sont à étudier :

> Le programme de la formation : Le programme proposé vous permet-il bien d’acquérir toutes les compétences requises pour votre futur métier ? Découvrez nos formations pour adultes en alternance.

 > L’accompagnement personnel : Comment l’institut accompagne t’il les stagiaires durant leur formation ?

Le suivi personnel joue un rôle capital dans le parcours de formation car il est un véritable catalyseur d’apprentissage.

L’IFOCOP accorde une place prépondérante à l’accompagnement de ses stagiaires dans ses parcours de formation.

 > La durée de la formation : Le temps de la formation est-il compatible avec votre disponibilité ou votre temps d’indemnisation par Pôle emploi si vous êtes demandeur d’emploi ?

> La méthode de formation : Un apprentissage de type « formation initiale » ou plutôt professionnel ? Un système de formation en alternance avec une entreprise ? Il existe différentes formules de formation. A vous de choisir celle qui vous convient.

 > Le niveau de certification : si vous souhaitez effectuer une formation reconnue par l’Etat, vérifiez que la formation choisie est bien enregistrée au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles). Pour cela, rendez vous sur le site : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/.

> Les avis d’anciens stagiaires : récolter les avis des apprenants est obligatoire pour tout institut de formation. Il est donc aisé d’y accéder. Certains instituts ont également un réseau on-line des anciens auprès desquels vous pouvez obtenir des informations précieuses. Consultez nos témoignages sur le Réseau IFOCOP.

5 – Valider l’engagement de mon entourage pour mon projet

Se lancer dans une formation longue peut signifier des revenus temporairement inférieurs, une disponibilité moindre pour la famille et un mental fragilisé. La compréhension et le soutien total de votre entourage sont donc essentiels à votre réussite. Prenez le temps de bien évaluer avec votre famille les changements que peut occasionner votre projet dans votre vie personnelle.

Nous vous souhaitons une bonne réflexion et le meilleur pour votre nouvelle vie professionnelle !

Pour toutes ces étapes, l’IFOCOP peut vous aider à monter votre projet de formation gratuitement et sans engagement d’inscription. Nos responsables de formation sont d’excellents conseillers d’orientation. Une part importante de leur travail est consacrée à l’analyse du parcours, de la situation et des aptitudes de nos candidats dans le but d’identifier avec eux la meilleure « solution formation ».

NB : Prévoyez 3 à 4 mois minimum pour préparer confortablement votre projet. Votre réflexion doit prendre le temps de mûrir pour vous apporter des certitudes et certains dispositifs comme le CIF nécessitent un temps de validation administrative de votre dossier de plusieurs mois.