En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

IFOCOP Le spécialiste de la formation tertiaire en alternance pour adultes

L'Ifocop est qualifié ISQ-OPQF pour la garantie d'un engagement de prestation de qualité.

Témoignage de Caroline BOIVIN, formation assistante de direction à l’IFOCOP

Après neuf années en tant qu’assistante relation client dans le secteur de la santé, Caroline BOIVIN a souhaité changer de métier tout en continuant à évoluer dans le même domaine. Elle a pu bénéficier d’un CIF pour suivre la formation Assistante de direction à l’IFOCOP et décrocher un nouveau poste.

Quel était votre parcours avant de vous former à l’IFOCOP ?

Après un bac pro hôtellerie puis un diplôme d’assistante vétérinaire, je me suis rapidement réorientée dans des métiers administratifs du secteur de la santé. Avant d’intégrer l’IFOCOP, j’étais assistante relation client chez un prestataire de santé. Je gérais les dossiers administratifs et les prises en charge de patients qui devaient être appareillés par nos soins à domicile.

Pourquoi avez-vous décidé de vous former ?

Je travaillais dans l’entreprise depuis neuf ans. J’avais envie de changer de métier et évoluer. J’ai réalisé un bilan de compétences pendant mon congé parental. Les conclusions m’orientaient vers un approfondissement de mes compétences. Je pouvais bénéficier partiellement de la VAE mais j’ai préféré suivre une formation diplômante, reconnue par l’État. C’était selon moi la meilleure solution pour me consacrer à fond à mon nouveau projet professionnel et certifier mes compétences.

Pourquoi avez-vous choisi de suivre la formation Assistante de direction à l’IFOCOP ?

J’ai appris mon métier sur le terrain mais je n’avais pas de diplôme dans l’administration. Le programme de la formation Assistante de direction à l’IFOCOP m’a convaincue. J’avais des connaissances dans plusieurs domaines que je pouvais compléter et approfondir dans un temps relativement court. Le centre de formation de Rungis est proche de mon domicile. C’était aussi plus confortable pour mon organisation au quotidien.

Comment avez-vous financé votre formation ?

J’ai fait valoir mes droits au FONGECIF. Effectuer une formation en CIF est sans prise de risque. J’ai gardé mon statut d’employée au sein de mon entreprise et tous les droits qui y sont liés. Mon salaire était maintenu. À l’issue de la formation, il m’était possible de réintégrer mon poste chez mon employeur.

Que vous a apporté cette formation ?

La formule IFOCOP est selon moi parfaitement adaptée aux personnes qui souhaitent se former après plusieurs années dans la vie active. Elle m’a permis d’actualiser mes compétences professionnelles et d’obtenir un diplôme reconnu. Grâce à elle, j’ai aussi pu mieux comprendre le marché du travail actuel et ma position dans celui-ci. Elle m’a enrichie professionnellement et personnellement. J’ai pris l’assurance nécessaire pour faire de nouveaux choix professionnels et cela a été bénéfique.

Comment avez-vous trouvé votre entreprise pour la période d’application pratique ?

Ça n’a pas été évident malgré le fait que j’étais rémunérée dans le cadre du CIF. J’ai répondu à des annonces et fait passer mon CV à mes relations personnelles. J’ai aussi postulé en candidature spontanée auprès d’entreprises répertoriées sur internet. J’ai décroché un premier stage qui ne s’est pas concrétisé, à quelques jours du début de la période d’application pratique. J’ai finalement trouvé mon entreprise d’accueil par l’intermédiaire de mon conjoint. Le directeur de l’Hôpital Privé de Vitry recherchait une assistante de direction. Il m’a contactée dès qu’il a eu mon CV entre les mains puis tout s’est enchaîné rapidement.

Quelles étaient vos missions dans l’entreprise ?

J’avais une double casquette d’assistante de direction classique et de référente qualité.  Les missions étaient très variées ! Je représentais la direction lors de l’absence du directeur sur l’un des deux sites, je traitais le courrier et les appels téléphoniques, j’organisais les réunions et je rédigeais des documents administratifs de toutes natures (comptes rendus, tableaux de bord, organigrammes…). J’étais aussi en charge de la reproduction des dossiers médicaux en respect avec la législation, à la demande des patients. Je veillais à la traçabilité des événements indésirables et leurs corrections et au suivi des dossiers contentieux. Enfin, j’assurais quelques tâches RH telle que la déclaration de présence des médecins de garde. C’était une immersion complète dans l’activité d’un hôpital et de son personnel.

Comment avez-vous trouvé votre premier emploi après la formation ?

À l’issue du stage, je me sentais prête à changer de vie professionnelle et j’ai signé une rupture conventionnelle. Je pensais travailler en CDD ou en intérim pour acquérir de l’expérience et prendre un peu de temps pour moi entre chaque mission. J’ai répondu à des annonces sur le site Monster et décroché une proposition de CDI à l’Hôpital Gustave Roussy, une structure que je visais depuis longtemps.

Quel est votre métier aujourd’hui ?

Je travaille en tant qu’assistante de la responsable du Service achats-marchés. J’assure des tâches classiques d’assistanat de direction mais mon métier relève pour l’essentiel de l’assistanat spécialisé dans l’achat du matériel et consommables médicaux. J’assure des tâches administratives (suivi des dossiers, bons de commande…) en collaboration avec l’acheteur du pôle médical. Je participe également à la gestion des d’appel d’offres, la mise en place de marchés et de contrats en lien avec notre pôle. J’apporte également ma collaboration sur des projets plus transversaux au sein de ma direction qui est celle des opérations et investissements.

Quel est votre projet professionnel à long terme ?

J’ai acquis de nouvelles compétences en matière de stratégie achat, c’est donc une corde de plus à mon arc. Aujourd’hui, je suis très intéressée par la qualité dans le milieu de la santé. J’ai d’ailleurs souhaité être la référente qualité de mon service pour continuer à alimenter mes connaissances dans ce domaine. C’est de la curiosité au quotidien et j’ai demandé une formation sur les process qualité dans le cadre du plan de formation. À terme, j’envisage d’évoluer grâce à la mobilité interne ou une opportunité de poste dans une autre structure. Mais pour le moment, ma priorité est de continuer à me former !

Ce témoignage vous a plu et vous souhaitez en savoir plus ?
Découvrez la formation Assistante de Direction  IFOCOP –  RNCP Niveau III reconnue par l’état  (Code CPF 2200) 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :