N°1 DE LA RECONVERSION Une expertise éprouvée de la reconversion professionnelle et de l’alternance, avec certification RNCP

Claire : « la clé, c’est la transversalité »

15 années passées à l’international, au Mexique, dans le secteur de l’industrie pharmaceutique, auront appris à Claire que la principale qualité d’un professionnel du marketing et de la communication réside dans sa capacité d’adaptation. Management, compétences stratégiques, connaissance des outils… Autant de compétences clés à développer au jour le jour. Selon Claire, il est inconscient de se reposer sur ses lauriers ! L’opportunité d’un retour en France sera donc pour elle synonyme d’un séjour au cœur du réseau ifocop dans l’objectif de poursuivre son apprentissage et de mettre l’accent sur la dimension digitale de son métier. « Je souhaite devenir Chef de projet e-commerce » : portrait d’une apprenante confiante, curieuse et particulièrement motivée !

Portrait.

De retour dans l’Hexagone depuis un peu plus d’un an, c’est un changement de paradigme qui attendait Claire, dynamique quadragénaire, diplômée d’école de commerce, mère de trois enfants et en pleine réflexion sur sa trajectoire professionnelle. En effet, après avoir œuvré, pendant 15 ans, sous d’autres latitudes (le Mexique) en tant que Responsable de marque au sein de plusieurs groupes pharmaceutiques, voilà que la prochaine étape revêt une dimension tricolore… et franchement digitale. C’est en tout cas son souhait. « Cette expérience à l’étranger m’a beaucoup appris. Pour autant, j’ai seulement survolé la culture, les codes et techniques du terrain digital, il était indispensable pour moi de maîtriser cet univers, et plus particulièrement le e-commerce », explique Claire en préambule.

Une formation comme un tremplin

Profitant de son changement de vie, et dans le cadre de son inscription sur la liste des demandeurs d’emploi, elle se met en recherche d’un organisme de formation capable de lui enseigner les bases du e-commerce et de lui permettre d’approfondir des compétences clés « de façon extrêmement concrète ».  Elle précise : « Je ne suis pas en recherche de diplôme, même si la reconnaissance des enseignements ifocop est un gage de sérieux indéniable. Je cherchais avant tout une formation longue, sérieuse, en phase avec la réalité du monde du travail ». Elle identifie la Formule intensive en 8 mois (dont 4 passés en immersion professionnelle au sein d’une entreprise) et s’inscrit. Sa rentrée se fait en novembre dernier. C’est ainsi que démarrera un marathon au cours duquel Claire apprendra à maîtriser de nouveaux outils, à employer de nouveaux langages, à coder et à concevoir des modules, autant qu’à bâtir des stratégies dont elle connaît certains rouages « mais pas à la façon du e-commerce en 2022 ».

Dans ce métier, tout est lié à un objectif »

Si elle n’exclut pas d’ouvrir sa propre plateforme de e-commerce un jour « puisque cette formation ouvre un éventail de possibilités », Claire le reconnaît : son facteur de motivation, c’est la forte part de challenge. « Quand on travaille dans le marketing, à plus forte raison dans le e-commerce, tout est plus ou moins question d’objectif à atteindre, de problème à résoudre. Le challenge est permanent et c’est ce qui rend le métier aussi fascinant », dit-elle. Pour autant, cela requiert de nombreuses qualités et compétences personnelles (soft skills), comme par exemple de la rigueur, une grande ouverture d’esprit, mais aussi un sens aigu du relationnel et une capacité à raisonner de façon transversale. « On est à la croisée des chemins. Il faut être à la fois capable de répondre aux attentes stratégiques de la direction commerciale, d’un collaborateur en interne, comme en externe, et bien entendu à celles des prospects et clients », explique Claire.

Elle parle d’expérience, mais remet quand même aujourd’hui en question toutes ses certitudes. C’est «la seule façon », selon elle, d’épouser pleinement les nouveaux apprentissages qui lui sont donnés à ifocop et qui viendront ensuite lors du stage en entreprise. Sa recherche d’entreprise d’accueil lui aura en tout cas permis d’expérimenter le caractère opérationnel du métier comme de la formation. Question lors du premier entretien : « Que pensez-vous nous apporter ? » S’ensuivra, pour décrocher un deuxième entretien et une place au sein de l’équipe, une étude de cas avec préconisations stratégiques et techniques à fournir. Le sujet : comment rendre tel site de e-commerce plus performant ? Heureusement, les vieux réflexes reviendront vite : mécaniques d’acquisition de notoriété mais aussi de conversion/fidélisation client. Et pour la part de challenge, quelques préconisations techniques d’outils fraichement appréhendés les jours précédant cet exercice périlleux. Claire réussira le test avec brio.

Bilan d’étape

« Cette formation Chef(fe) de projet e-commerce ifocop, c’est un peu l’élément déclencheur d’une nouvelle assurance professionnelle. J’étais rassurée par mon expérience, me voilà maintenant en confiance dans le e-commerce et de plus en plus assurée dans ma démarche grâce à tout ce que j’apprends chaque jour ici », résume Claire. Prochaine étape, donc, le stage. Et puis ? « On verra », répond-t-elle. Seule certitude, où qu’elle aille, elle continuera de faire les choses à fond, avec patience et persévérance.

Lire aussi : 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :