Très joli témoignage que celui d’Hawa, cette jeune femme de 21 ans qui, au moment où nous publions cet article, célèbre ses premiers jours en tant qu’Assistante RH au sein de l’APEF, une entreprise spécialisée dans les soins et services à la personne (ASSP), ­qui fait maintenant appel à ses services pour des missions administratives en lien avec la gestion de l’entreprise et des ressources humaines. Rencontre.

Hawa, vous êtes âgée d’à peine 21 ans et pourtant, vous comptez déjà une reconversion professionnelle à votre actif, si on peut parler ainsi…

Oui, c’est vrai. Mais l’important, c’est de faire ce qui nous plaît, je pense. Je préparais un baccalauréat professionnel « Accompagnement, soins et services à la personne » (ASSP) qui me prédestinait à travailler, ­­au sein de leur domicile, auprès des familles, des enfants, des personnes âgées ou en situation de handicap qui ont besoin, au quotidien, d’une auxiliaire de vie ou d’un coup de main pour la vie de tous les jours. Je ne prenais clairement pas le chemin du bureau, su je peux parler ainsi.

Qu’est-ce qui a fait que d’un coup, tout change ?

Je pourrais presque vous répondre que c’est dû au hasard. En fait, alors que j’effectuais, toujours dans le cadre de mon baccalauréat ASSP, un stage auprès d’une auxiliaire de vie, ma tutrice a dû s’absenter tout une journée. J’ai alors dû me rendre à l’agence. C’est là qu’une Responsable de secteur m’a donné quelques tâches administratives, pour l’aider. J’ai bien évidemment accepté de donner un coup de main pour dépanner, à mon niveau bien sûr… Et j’ai adoré ça, en réalité.  Le soir, en rentrant chez moi, je n’arrêtais pas d’y repenser…

Et puis, j’ai repris ma petite routine, avec cette idée dans un coin de ma tête que peut-être, je pourrais chercher à évoluer…

Jusqu’au jour où ?

Jusqu’au jour où, après mon BAC, alors que j’avais rejoint l’École de la 2e chance pour bénéficier d’un accompagnement sur le champ de la formation et de l’emploi, on me propose un stage à l’APEF, mon employeur actuel. Mais en tant qu’auxiliaire, et non dans l’administratif comme je le désirais. Je me suis rendue sur Internet, tout simplement, et j’ai tenté de trouver la formation qui correspondait au poste d’Assistant(e) Ressources Humaines à pourvoir au sein de mon entreprise . J’ai ainsi atterri sur la fiche métier « Assistant(e) RH » et j’ai vu que cela exigeait un Bac +2. J’ai naturellement orienté mes recherches vers un BTS mais pour tout un tas de raisons, cela n’a pas été possible. J’avoue que j’étais un peu désemparée. D’autant que l’APEF était satisfaite de mon stage et prête à me prendre en alternance, en tant qu’assistante RH cette fois. Mais sur 1 an, pas deux ! C’est là que nos chemins se sont croisés, puisqu’avec ifocop, je pouvais, en 1 an seulement, me former au métier des ressources humaines, apprendre la théorie utile deux jours par semaine à l’école, puis le reste de la semaine en entreprise. J’ai sauté sur l’occasion. Et quand j’ai frappé à la porte d’ifocop pour m’inscrire, j’étais déjà assurée d’avoir une entreprise à mes côtés.

L’alternance, c’est le bon compromis : on ressort formé, diplômé et déjà un peu expérimenté. Et, il ne faut pas le minorer, c’est aussi un sacré tremplin vers l’emploi. Je peux en témoigner »

Pourquoi avoir choisi la formation en « alternance » ?

Parce que j’ai conscience, encore aujourd’hui, que les entreprises recherchent des personnes opérationnelles, en phase avec le marché, capables de répondre à leurs besoins. L’alternance, c’est le bon compromis : on ressort formé, diplômé et déjà un peu expérimenté. Et, il ne faut pas le minorer, c’est aussi un sacré tremplin vers l’emploi. Je peux en témoigner puisque je viens de signer mon CDI !

Félicitations Hawa. Un mot sur cette année de formation en alternance ?

Je vais être très brève : e-ffi-ca-ci-té. Des professeurs, de ma tutrice, des équipes pédagogiques et administratives. On est pris en main, accompagné sur le chemin de l’autonomie. Il y a du travail, beaucoup de travail, c’est intense. Mais ça vaut le coup car on ressort au niveau. J’ai par exemple beaucoup apprécié les travaux en équipe, les études de cas… On est dans le réel. Du coup, je ne suis pas dépaysée dans mon nouvel emploi : gérer des plannings, des déclarations URSSAF, organiser des visites médicales, numériser les dossiers… J’ai appris et je continue d’apprendre grâce à l’aide bienveillante de ma tutrice, Sawsene, à qui j’adresse encore un grand merci pour son soutien et sa confiance.

Le métier d’Assistant(e) RH 2.0 en quelques mots…

Fonction clé, l’assistant(e) ressources humaines est un interlocuteur central de l’entreprise, à l’interne (collaborateurs, instances représentatives du personnel…) comme à l’externe (organismes, agences de travail temporaire…).  Le rôle principal de l’assistant(e) RH est de réaliser le suivi administratif de la gestion du personnel, de l’entrée à la sortie. Selon la taille et l’organisation de la structure, son champ d’actions pourra bien sûr porter sur de plus larges missions.

À lire aussi dans le même domaine