FORMER POUR L’EMPLOI Une expertise éprouvée de la reconversion professionnelle et de l’alternance, avec certification RNCP

« La formation Community manager de l’IFOCOP est un tremplin hors pair vers le métier. »

Diplômée de la formation Community manager IFOCOP, Stéphanie Langlais est aujourd’hui Chargée du marketing digital chez Air Europa. Entre réflexion stratégique et gestion opérationnelle, elle aborde sa nouvelle vie professionnelle avec sérénité et enthousiasme : « J’aime le côté défricheur de mon métier, être force de proposition, monter les projets et engager le virage digital pour la filiale de l’entreprise. »

témoignage-diplomee-community-manager-ifocop-stephanie-langlais

Bonjour Stéphanie, quel a été votre parcours avant d’intégrer l’IFOCOP ?

J’ai 12 ans d’expérience professionnelle. J’étais chargée de communication sous contrat auprès de collectivités, en mairie et pour une communauté d’agglomération. Je m’occupais essentiellement des publications (magazines municipaux, programmes culturels…) et des relations presse. J’étais inscrite au Pôle Emploi lorsque j’ai débuté ma formation dans le centre IFOCOP de Rungis.

Pourquoi avoir choisi la formation Community manager ?

Journaliste formée au CFPJ en presse écrite, je souhaitais acquérir les compétences digitales pour compléter mes acquis en communication traditionnelle…en somme être en cohérence avec mon époque. J’ai d’abord été guidée vers l’IFOCOP par l’APEC. La formation Community manager m’a ensuite séduite par la richesse du programme, le taux de retour à l’emploi affiché et la certification à l’issue de cette formation diplômante. Autant de critères qui garantissaient à mes yeux la qualité de la formation. Et j’allais oublier, évidemment, le cursus en alternance avec la mission pratique !

Quel est votre avis général sur la formation théorique ?

J’ai vraiment apprécié la qualité et le sérieux des intervenants. L’accompagnement et l’encadrement est selon moi le point fort et l’élément de différenciation de l’IFOCOP.  Tout l’environnement est conçu pour nous remettre en selle, la volonté de nous redonner confiance et nous valoriser est constante. La théorie, lourde à ingurgiter pour moi qui n’y connaissait rien en marketing et pas grand-chose en communication digitale, passe plus facilement grâce à l’engagement des formateurs et du responsable de formation. C’est tout cet ensemble qui contribue à nous faire réussir. J’ai eu très vite à cœur d’être actrice et non spectatrice de ma formation, en m’y investissant pleinement. Le rythme d’apprentissage était soutenu et j’ai beaucoup travaillé chez moi. D’ailleurs, je ne crois pas avoir autant travaillé durant mes études supérieures !

Comment avez-vous trouvé votre entreprise pour la période d’application pratique ?

J’ai beaucoup aimé le coaching de Laurence Federspil qui anime le module d’accompagnement à la recherche de stage. C’est très bien pour reprendre confiance et oser penser : « Oui, je vaux quelque chose ! ». J’ai envoyé des candidatures spontanées via Spontéo. La compagnie aérienne Air Europa m’a contactée par téléphone. L’entretien fut difficile et fouillé, mais j’ai rapidement réalisé que c’était exactement l’entreprise qu’il me fallait. Le secteur d’activité me plaisait et il y avait beaucoup d’attente par rapport au digital. En plus, c’est une entreprise espagnole. J’ai passé une année à Madrid, j’aime et je parle bien espagnol… D’où une pression très forte, je n’avais pas le droit d’échouer !

 

Quelles étaient votre missions ?

Le siège de la compagnie Air Europa est à Palma de Majorque. J’ai effectué mon stage au sein du bureau de la délégation France à Paris. L’entreprise avait encore peu de visibilité sur le web en France. Il fallait analyser, créer, mettre en place des stratégies… Cela concernait en particulier le développement de la page Facebook, le site BtoB à destination des professionnels du tourisme, et également le site BtoC, géré par le siège social en Espagne, qui avait besoin d’être un peu adapté au marché français… La direction était en demande et nous avons eu des réunions de travail denses. Ils avaient envie d’avancer, de mieux connaître toutes les possibilités qu’offre le web, sa valeur ajoutée. C’était à moi de leur montrer tout ça, de défricher, de faire des préconisations.

Les attentes étaient fortes mais j’ai réussi à y faire face et rapidement pressenti que la mission pouvait se transformer en emploi. Avec le soutien de l’équipe du bureau parisien, j’ai notamment réalisé un rapport concernant le site BtoC, que nous avons transmis au siège. Ce travail fut déterminant pour la suite…

Que retenez-vous de cette expérience ?

C’est un tremplin hors pair vers le métier avec la mise en application immédiate des connaissances acquises.Pour tout ce qui concernait la stratégie, j’avais en mémoire les cours de l’IFOCOP, d’autant qu’ils correspondaient point pour point à mes missions. En revanche pour la partie plus technique, comme l’e-publicité, j’avais avec moi les supports de cours.

Quel est votre métier aujourd’hui ?

Lors de l’entretien de la mission pratique, mes interlocuteurs chez Air Europa m’avaient prévenue qu’aucun poste n’était à pourvoir…mais ils m’ont ensuite signifié à mots couverts qu’ils pourraient y réfléchir si je parvenais à les convaincre de la pertinence de mes missions en tant qu’apprenant. En résumé, prouvez-nous que vous êtes indispensable, et nous créerons le poste…et c’est ce qu’il s’est passé ! Aujourd’hui, je suis Chargée du marketing digital. Mes missions concernent la refonte du site BtoB, la gestion au plus près avec le siège espagnol du site BtoC afin de le faire correspondre au maximum aux attentes des voyageurs français et la stratégie social media. Pour la partie Facebook, je travaille avec un prestataire, mais nous internalisons de plus en plus le développement de la page Air Europa France.

Qu’appréciez-vous le plus dans ce métier ?

J’aime le côté défricheur de mon métier, être force de proposition, monter les projets et engager le virage digital de l’entreprise.

Quel est votre prochain défi ?

Développer la notoriété de la compagnie auprès du public français à travers le site BtoC et les réseaux sociaux.

Quels conseils donneriez-vous à un(e) apprenant(e) qui s’apprête à suivre la formation Community Manager ?

Soyez acteur de votre formation, appuyez-vous sans réserve sur l’encadrement de l’IFOCOP et cherchez votre mission pratique le plus tôt possible, ce sera un stress en moins pour la suite.

Un mot pour conclure ?

Croyez-en vous !

Ce témoignage vous a plu et vous souhaitez en savoir plus ?
>  Découvrez la formation Community Manager IFOCOP – Titre RNCP Niveau 6

Se pré-inscrire à une formation métier