FORMER POUR L’EMPLOI Une expertise éprouvée de la reconversion professionnelle et de l’alternance, avec certification RNCP

La formation Comptable de l’IFOCOP était la solution idéale pour certifier mes compétences et évoluer vers un poste à responsabilités.

Après 13 années d’expérience en tant que secrétaire comptable, Anne-Marie Djellali a fait face à un licenciement économique. D’un naturel fonceur et énergique, elle a décidé de se former dans le cadre d’un CSP pour acquérir un diplôme et évoluer vers un poste à responsabilités. Diplômée de la formation Comptable IFOCOP, Anne-Marie travaille aujourd’hui en tant que Collaborateur comptable chez EXPONENS.

formation-comptable-ifocop-portrait-anne-marie-djelalli

Bonjour Anne-Marie, quel est votre parcours avant d’intégrer l’IFOCOP ?

J’ai 13 ans d’expérience professionnelle en tant que secrétaire comptable dans une PME du secteur Travaux Publics. Suite à mon licenciement économique, je n’ai pas baissé les bras. J’ai saisi l’opportunité du dispositif de contrat de sécurisation professionnelle (CSP) pour me former afin d’évoluer dans le domaine de la comptabilité.

Pourquoi avoir choisi la formation Comptable de l’IFOCOP ?

Je souhaitais certifier mes compétences et obtenir un poste avec plus de responsabilités, en cabinet d’expertise. La formation Comptable à l’IFOCOP était la solution idéale : elle m’a permis d’obtenir un diplôme RNCP de niveau 5, d’actualiser mes connaissances et de mettre en pratique de nouvelles compétences avec la période d’application en entreprise. Le centre IFOCOP était situé à proximité de mon domicile et la date de début de la formation correspondait au calendrier de mon CSP. Tous les éléments de succès étaient donc réunis !

Comment avez-vous financé votre formation ?

Je me suis formée dans le cadre d’un contrat de sécurisation professionnelle (CSP). C’est un dispositif de reclassement d’un an qui permet aux salariés licenciés économiques de bénéficier de mesures favorisant un retour accéléré à l’emploi. Il permet de financer sa formation mais il faut convaincre ses interlocuteurs et bien motiver sa demande auprès du Pôle Emploi. J’ai essuyé un premier refus au motif que j’avais trop d’expérience en comptabilité. Pourtant, le métier d’une secrétaire et celui d’un comptable sont très différents… Je ne me suis pas découragée et j’ai constitué un nouveau dossier, mieux argumenté. La reconnaissance de la qualité de la formation Comptable dispensée par l’IFOCOP et son coût adapté aux grilles de financement pour un demandeur d’emploi ont fait le reste.

Quels sont les points forts de la formation théorique ?

Les intervenants sont très bons, tous issus du milieu professionnel. C’est précieux car ils partagent ainsi leur expérience, leurs anecdotes…Mon objectif étant de professionnaliser ma technique,  j’ai préféré les cours et les ateliers en lien avec la comptabilité pure tels que la préparation de bilan, la déclaration de TVA ou encore la comptabilité financière avec l’analyse de bilan. La cohésion et l’entraide du groupe d’apprenants sont aussi très importants. On rencontre des gens de tous âges avec des parcours variés, cela permet de relativiser ses propres appréhensions.  Enfin, j’ai beaucoup apprécié le fait d’être bien encadrée par l’équipe pédagogique.

Concrètement, comment avez-vous organisé votre travail personnel ?

Avec trois enfants, j’ai dû sérieusement organiser mon emploi du temps ! Après l’heure du coucher, je travaillais souvent de 21 h à 1 h du matin. Avant les évaluations, je révisais même jusqu’à 2 h ou 3 h du matin. C’était très intense mais cela me plaisait. Pour le reste, je n’ai donc pas eu d’appréhension particulière. D’un naturel fonceur, j’ai un bon mental et des facilités pour apprendre.

Qu’avez-vous pensé de l’accompagnement à la recherche de stage  ?

J’avais peur des entretiens et le module de recherche de stage m’a permis de gérer mes blocages. Le plus difficile est de se sentir légitime sur des compétences en cours d’acquisition lors de la formation théorique mais qui seront bel et bien acquises au moment de l’entrée en stage. J’ai beaucoup travaillé avec les outils et méthodes proposés dans le cadre du module de recherche d’entreprise. Cela ne m’a pas empêchée de stresser la veille de l’entrée en stage, mais je me suis finalement rendue compte que la solution était en moi. L’essentiel est de reprendre confiance en en soi et sa capacité à gérer le challenge.

Comment avez-vous trouvé votre stage ?

J’ai envoyé beaucoup de CV et décroché un entretien suite au désistement d’une autre candidate.  Mon réseau de connaissances n’était pas aussi développé que certains pour favoriser des mises en relation ou identifier des opportunités mais je me suis accrochée ! La personne en charge du recrutement avait déjà travaillé avec des apprenants de l’IFOCOP et elle était intéressée par mon expérience antérieure.

Quelles étaient vos missions durant la période d’application pratique en entreprise ?

J’ai assuré à la fois des tâches de secrétariat et des missions spécifiques de comptabilité/gestion : saisie d’écritures, déclaration de TVA, fin de préparation de bilan.

Quel métier exercez-vous aujourd’hui ?

J’ai été recrutée dans mon entreprise d’accueil à l’issue de ma période de stage. Aujourd’hui, je suis Collaborateur Comptable chez EXPONENS, un cabinet indépendant d’expertise comptable, de conseil et d’audit . Mes journées sont denses et bien rythmées. Le matin est généralement consacré au suivi et traitement des différents dossiers : achats, fournisseurs, rapprochements bancaires puis je fais le point avec ma responsable. Nous avons récemment procédé au remplacement des logiciels utilisés au sein du Cabinet, j’ai été aussi très impliquée dans la bascule de système et la migration des données sur CEGID.

Quelles sont vos ambitions ?

Je me plais beaucoup au sein du cabinet et j’ai bien pris le rythme.  Il me reste encore beaucoup de choses à apprendre mais mon objectif est d’évoluer sur un poste de responsable de mission ou collaborateur confirmé d’ici 2 à 3 ans.

Quels conseils donneriez-vous à un(e) apprenant(e) qui s’apprête à suivre la formation Comptable ?

S’accrocher, encore et toujours ! Concernant la recherche de stage, persévérer malgré les refus, réessayer même jusqu’au dernier jour de la formation théorique si nécessaire. Et surtout, oser se vendre !

Ce témoignage vous a plu et vous souhaitez en savoir plus ?
>  Découvrez la formation diplômante Comptable IFOCOP – RNCP Niveau 5

Se pré-inscrire à une formation métier