N°1 DE LA RECONVERSION Une expertise éprouvée de la reconversion professionnelle et de l’alternance, avec certification RNCP

Masterclass : les impacts de la transformation numérique et du COVID sur le métier de Négociateur Immobilier

Si l’immobilier est votre projet ou votre nouveau métier, sans doute aurez-vous constaté que le marché a beaucoup changé ces derniers temps. De gré ou de force, le Négociateur immobilier a dû s’adapter et faire corps avec de nouveaux « standards », de nouvelles exigences. Martial Fée, ancien apprenant ifocop désormais à la tête de trois agences Guy Hoquet, se livre pour ifocop et dans le cadre de cette nouvelle masterclass inédite, à un exercice familier : un état des lieux, dont vous retrouverez les points essentiels dans l’article à suivre.

L’expert / Martial FEE

Ancien cadre du secteur privé, Martial Fée est aujourd’hui directeur de trois agences Guy Hoquet en région parisienne, formateur ifocop et, comme il se plaît à le dire, « marchand de bonheur ». Fun fact, lui qui compte désormais d’anciens stagiaires ifocop dans ses effectifs, est lui-même issu d’un parcours de reconversion, engagé en 2017 avec nous (au centre d’Eragny) après 25 années de carrière dans la bureautique. Il s’est donc imposé comme le candidat idéal pour répondre à vos questions !


Si vous avez manqué la masterclass du 23 février dernier, deux options s’offrent à vous : visionner le replay disponible ici ou découvrir le résumé que nous vous proposons ci-dessous. Vous avez choisi la deuxième option ? Alors c’est parti ! Temps de lecture : 5 minutes, montre en main. Temps gagné pour vos futures actions de prospection et actions commerciales : inestimable !

Au sommaire

C’est donc, une fois n’est pas coutume, sous la houlette de Cécile Mousset, Directrice de la pédagogie pour ifocop que Martial Fée évoquera au cours de cette visio-conférence des sujets majeurs pour tout Négociateur immobilier en activité en 2022 : la prospection digitale, le mandat électronique, mais aussi la nécessaire promotion des biens confiés sur la toile (réseaux sociaux, visite virtuelle…), l’offre dématérialisée ou encore le compromis de vente en visio-conférence et la signature électronique !

La transition numérique, on l’avait déjà amorcée »

Pour cette toute première masterclass consacrée à l’immobilier, 45 apprenants au total auront pu constater qu’en matière d’agilité numérique, notre expert sait de quoi il retourne puisque comme il l’expliquera en préambule, 15 jours après avoir acheté sa première agence…Martial découvrira comme nous tous le Covid, le confinement et le travail 100% (ou presque) en distanciel. « Passé l’effet de panique, la profession s’apercevra alors très vite que les confinements successifs allaient modifier durablement notre façon de travailler, lui faisant par exemple faire un énorme bond en avant au niveau du digital », explique-t-il.

7 choses à retenir

1) PROSPECTER, C’EST BIEN. SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX, C’EST ENCORE MIEUX.

« La transition numérique avait commencé avant le Covid, elle a simplement été accélérée par la pandémie, mais aussi par une logique légale, écologique et commerciale. Rappelons que la loi du 1er février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et l’économie circulaire et qui sacralise le « Stop pub » est active depuis le 1er janvier 2021. Cela signifie que toute personne qui l’enfreint est passible d’une amende et de poursuites. Je précise par ailleurs que pour ceux qui continuent à utiliser les flyers, il y aura obligation à les imprimer sur papier recyclé dès janvier 2023 », indique Martial Fée. Ces chiffres devraient aussi vous faire réfléchir : 3000 flyers en boite aux lettres génèrent en moyenne 1 RDV, on obtient par contre 1 RDV pour 10 contacts en privilégiant le phoning ou le porte-à-porte mais 1 seule annonce sur une page très suivie sur les réseaux sociaux suffira pour générer deux contacts voire plus ! « Sur Instagram ou Facebook, une seule visite vidéo d’un bien peut être visionnée plusieurs milliers de fois et partagée des centaines de fois », insiste Martial. Sa conclusion est sans appel : sans abandonner les canaux historiques, il va falloir se réorienter sur la prospection à distance.

2) TOUJOURS SUR LES RÉSEAUX, MISEZ SUR LES AVIS

S’appuyer sur la logique du référencement naturel, qui veut que plus une page est vue, lue et commentée, mieux elle est référencée et mise en avant par les moteurs de recherche, c’est booster sa visibilité. Aussi, invitez systématiquement vos vendeurs ou acquéreurs satisfaits à déposer un avis certifié Google (en leur expliquant l’utilité pour vous) à l’issue de la signature chez le notaire, c’est-à-dire, au moment où tout le monde a le sourire. Ils pourront ainsi vous attribuer une note et compléter par des commentaires détaillés : vos qualités d’écoute et de conseil, votre efficacité pour vendre vite et au meilleur prix…

3) DÉPENSER (UN PEU) POUR GAGNER (BEAUCOUP)

L’un des conseils donnés par Martial au cours de la masterclass consistera à définir une enveloppe budgétaire que vous consacrerez à deux actions payantes : la première, payer Google pour booster votre référencement si la dynamique de votre site Internet ou de vos réseaux n’est pas suffisante pour bénéficier des bienfaits du référencement gratuit dit « naturel ». La seconde, faire confiance à un Community manager professionnel qui, moyennant finances, saura donner de l’ampleur à vos médias comme à vos annonces et ainsi augmenter la visibilité de vos biens, puis de vos ventes. « Le coût est vite rentabilisé à la faveur d’une seule vente », rationnalise Martial, qui invite d’ailleurs ses propres clients vendeurs à lui confier les biens en exclusivité en contrepartie du déroulé de l’éventail complet de ses services 2.0 !

Le truc : partagez vos succès sur les réseaux avec des commentaires attractifs pour les clients ! « Bien vendu en moins de 10J », « Le sourire de Victor, acquéreur heureux de bientôt démarrer une nouvelle vie »…

4) VIVE LE MANDAT ELECTRONIQUE !

Les exemplaires Tissot qui alourdissent la sacoche, c’est fini ! Maintenant, on signe en présentiel ou à distance sur ordinateur, tablette voire sur Smartphone, des mandats mis à jour grâce à des logiciels « métier », aides précieuses pour la rédaction de mandat. « Sans compter qu’on respecte ainsi tous les gestes barrières, qui interdisent l’échange de stylos, de documents… », rappelle Martial.

5) LE COVID A DÉMOCRATISÉ LA VISITE VIRTUELLE

À ne pas confondre avec la vidéo promotionnelle, la visite virtuelle permet aux acquéreurs potentiels de bénéficier de bien plus qu’un simple diaporama ou une vidéo de piètre qualité. Elle permet en effet d’explorer chaque pièce à travers des prises de vues de qualité, fluides et très détaillées. Utile en période de confinement où il est interdit d’accueillir des visiteurs dans un espace clos ! Utile aussi pour qui souhaiterait acheter de loin, voire de très loin. Si elle est aujourd’hui plébiscitée, la visite virtuelle ne remplace toutefois pas la visite réelle. Mais elle fait gagner un temps précieux car maintenant, quand on se déplace, c’est pour confirmer une bonne impression. « La visite virtuelle m’a permis de rentrer beaucoup de mandats exclusifs », confie Martial.

6) LES CHIFFRES, ÇA RASSURE

Un vendeur appréciera toujours de pouvoir mesurer les efforts engagés pour vendre ou louer son bien. Les outils numériques permettront de satisfaire à cet objectif, grâce aux options statistiques : nombre de publications, de visites, pourcentages de retours, moyenne des prix constatés sur le secteur…

7) L’OFFRE DÉMATÉRIALISÉE

Bien promu, acquéreur trouvé, bien visité… et maintenant l’envie de faire une offre ! De la même façon que le mandat, il est juridiquement possible de soumettre une offre via un e-document et, selon la même procédure, de l’accepter. Fini la course pour récupérer l’offre et les A/R chronophages, polluants et couteux, seuls moyens autrefois d’obtenir le précieux sésame. Le Covid a ainsi permis un nouveau progrès : les rendez-vous en visio-conférence pour signer le compromis de vente avec la signature électronique.

Conclusion

Visionner le replay de la masterclass vous permettra bien sûr d’accéder aux exemples et conseils donnés par Martial Fée. On retiendra, pour notre part, que les métiers de l’immobilier auront connu avec le Covid-19 une métamorphose, une évolution, mais comme s’en défend notre expert « pas une révolution ». Selon lui « la pierre ne pourra jamais 100% se digitaliser car on parle d’histoires de vie. Le meilleur outil ne remplacera jamais le contact humain, véhicule d’émotions imperceptibles par les outils 2.0, aussi performants soient-ils ».

Lire aussi :

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :