FORMER POUR L’EMPLOI Une expertise éprouvée de la reconversion professionnelle et de l’alternance, avec certification RNCP

Reconvertie au métier de Content manager après 20 ans en tant qu’Acheteur, Caroline témoigne.

À chaque nouveau témoignage d’apprenant, c’est le même constat : il n’y a pas de parcours tout tracé. Même quand on a 20 ans d’ancienneté professionnelle, un Master en poche et toutes les raisons de ne pas changer. Et si la seule chose constante dans la vie, c’était le changement ? On vous laisse y réfléchir après avoir pris connaissance du portrait de Caroline, une spécialiste du commerce international récemment diplômée de la formation content manager ifocop.

Caroline, il paraît que vous avez découvert le métier de content manager par hasard !

On peut dire ça comme ça, effectivement. J’étais auparavant Acheteur/Approvisionneur pour des entreprises spécialisées dans la décoration, les parfums ou encore la culture (équipements pour musées).

Vous disposiez pourtant du diplôme idéal pour ça, un Master en commerce international.

Auquel je suis venue, j’en ai à présent pleinement conscience, plus par attrait pour les langues étrangères, que pour la dimension purement commerciale. J’ai exercé mon métier avec passion, il m’a procuré une carrière variée et enrichissante. Toutefois, ces dernières années, je ressentais un manque et j’ai compris que j’avais besoin de renouer avec une activité rédactionnelle et créative. Un jour, une mission est venue réveiller mon quotidien professionnel et motiver ma décision de me reconvertir…

Laquelle ?

Une entreprise, dans laquelle j’étais employée, m’a confié pour mission d’alimenter intégralement son site Internet en vue de sa mise en ligne prochaine. Le webmaster auquel mon employeur avait fait appel nous avait livré un outil, mais c’était une coquille vide. Il fallait travailler à l’arborescence, au rubriquage, à la production de contenu… J’ai alors découvert le métier de content manager, sans savoir encore que ça existait pleinement, que c’était un emploi à part entière.

Le changement était devenu nécessaire…

Exactement. Inscrite par la suite en tant que demandeur d’emploi, après avoir achevé une mission de 18 mois dans une autre entreprise, j’ai décidé de mettre à profit cette période de transition pour en savoir plus sur ce métier qui m’intriguait. J’ai entrepris quelques recherches, qui m’ont conduite jusqu’à l’ifocop et au déclic final car la lecture de la fiche métier (présente sur le site Internet) listait noir sur blanc, devant mes yeux, les missions auxquelles j’aspirais désormais.

Vous intégrez donc l’ifocop. Qu’est-ce que vous vous dites à ce moment-là ?

Que ça ne va pas être facile car en raison du Covid, ma formation se fera à distance. Finalement, tout s’est bien passé car on était tous dans le même bateau : on découvrait un nouveau métier dans un contexte d’incertitude absolu. À bien y réfléchir, je crois que ça a même renforcé les liens avec les autres apprenants. Il y eu très vite une belle cohésion entre chacun de nous, avec les formateurs aussi… Les 4 mois ont été intenses, mais sont passés à toute vitesse entre les cours, les exercices, les travaux à préparer, seule ou en groupe…

Le stage, ensuite, est arrivé très vite.

À nouveau à distance, en raison du Covid. Mais ça prouve une chose, ce métier est 100% compatible avec la tendance actuelle au télétravail. On peut l’exercer de partout, et partout dans le monde. J’ai beaucoup apprécié mon stage, qui s’est déroulé dans une TPE spécialisée dans le domaine du sport. J’ai pu rédiger de nombreux articles pour le blog de l’entreprise, analyser son ergonomie (UXI), son attractivité, préconiser des améliorations, alerter le chef d’entreprise sur l’importance de renforcer son référencement naturel (SEO)… J’ai passé 4 mois à apprendre, vraiment.

Quels sont les projets maintenant ?

Comme j’avais mis entre parenthèses quelques projets personnels pour me consacrer pleinement à ma formation, je vais profiter des prochaines semaines pour gérer tout ça, en gardant un œil sur les offres d’emploi bien sûr. Dans l’idéal, je souhaiterais accompagner une entreprise dans sa communication digitale, peu importe le secteur d’activité. Mais la vie m’aura appris que rien n’est jamais écrit alors je garde l’esprit ouvert.

Son LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/carolinecoquet

Lire aussi :

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :