N°1 DE LA RECONVERSION Une expertise éprouvée de la reconversion professionnelle et de l’alternance, avec certification RNCP

Dolène et « l’envie d’aider »

Apprenants ifocop de Paris 11, sachez que derrière vos formations en e-learning se cache une ancienne apprenante d’ifocop, qui suivait elle-même, pas plus tard qu’il y a 1 an et demi, une formation pour devenir Assistante RH… et dont les qualités étaient telles qu’on a refusé de la laisser partir ailleurs !

Passionnée par le Japon, un peu moins par la comptabilité, diplômée en psychologie, mais expérimentée en bureautique… Dans la vie privée comme dans la vie professionnelle, Dolène a des goûts éclectiques. Et c’est précisément la raison qui la conduira vers ifocop pour la toute première fois, à l’automne 2020, alors que s’impose pour elle une reconversion professionnelle « forcée » suite à un licenciement économique. A la suite duquel suivra un constat amer : en correspondance directe avec son profil d’assistante administrative polyvalente, le marché du travail ne lui offre guère que des postes avec une forte connotation comptable… Ce que Dolène n’apprécie pas particulièrement.

Elle qui vient de passer 10 belles années dans une entreprise spécialisée en informatique (pour le compte d’un éditeur de logiciels) avait su se forger un poste sur-mesure où la routine n’existait pas et où chaque mission faisait appel à une compétence nouvelle ou différente. « J’occupais un poste complet avec de la compta, de la gestion de projet, du secrétariat pur, un peu de communication et, je m’en aperçois maintenant, pas mal de missions RH comme l’accueil des nouveaux collaborateurs, l’organisation de sessions de formations, le suivi des absences… A plusieurs reprises, j’ai pu me faire la remarque que les métiers des Ressources Humaines m’attiraient vraiment », se souvient Dolène.

A plusieurs reprises, j’ai pu me faire la remarque que les métiers des Ressources Humaines m’attiraient vraiment… »

Au moment de se chercher un nouveau métier, donc, et quand le constat d’une nécessaire formation est fait, le choix ne sera donc pas très compliqué pour elle. Quant à celui de l’école, elle se fiera au bouche-à-oreille et aux conseils de sa mère, passée par ifocop dans les années 80 pour suivre un cursus de secrétariat. « La réputation d’ifocop n’est plus à faire. C’est un organisme de formation fiable, qui existe depuis des années, je me suis sentie en confiance », résume-t-elle.

Les cours démarrent

Premiers jours, premiers cours, premières découvertes. « Je me souviens avoir été relativement surprise par le côté peu académique, dirons-nous, de cette formation », sourit Dolène. Elle évoque un formateur qui pour leur enseigner les fondamentaux du Droit du travail, mettra en place des ateliers ludiques à base de quiz, de QCM, de mises en situation. « Moi qui imaginais une ambiance universitaire avec de la théorie à assimiler et des révisions silencieuses, j’avoue avoir été décontenancée de prime abord. Mais rapidement, j’ai compris que cette méthode était la bonne pour que nous puissions enregistrer rapidement une quantité importante de savoirs », dit-elle.

Savoirs et compétences sont, au sein de la formation ARH, répartis en 10 blocs : droit du travail, Rupture du contrat de travail, Instances représentatives du Personnel (IRP), Administration du personnel, Gestion de la paie, Formation… « Chaque bloc représente une marche à gravir », résume Dolène, précisant que chaque module ainsi isolé appartient à des thèmes et que s’il est nécessaire de valider chaque segment, « la moyenne générale thématisée permet rapidement de comprendre vers quel aspect des RH chaque apprenant se sent plus à l’aise ». Bon sang ne saurait mentir, polyvalente par nature, Dolène refuse de choisis. Tout lui plaît. Sa recherche de stage (la faute à pas de chance ?) s’apparentera à un parcours du combattant, mais une solution sera trouvée in extremis car le centre ifocop de Paris IX s’étoffe alors et l’on recherche de l’aide pour mettre en place des formations en format 100% e-learning. Dolène est recrutée pour 4 mois, puis à l’issue de sa certification, en CDD longue durée.

Je me vois comme un trait d’union entre ifocop et les apprenants » 

Aujourd’hui, c’est elle qui reçoit, trie et sélectionne les CV des aspirants-apprenants. C’est elle, aussi, qui contribue à mettre sur pied les formations et conduit les entretiens motivationnels. Elle qui n’y connaissait guère grand-chose en réseaux sociaux, a même rempilé en suivant (sous le format e-learning) la formation Community Manager. Ce qui lui permet non seulement de gagner en assurance sur le sujet, mais aussi de connaître les deux côtés du miroir. En effet, en tant qu’ancienne apprenante, elle sait les réalités d’un adulte en reconversion (entre crises existentielles, petits soucis du quotidiens, questions parasites), mesure les enjeux et maîtrise les solutions grâce à sa polyvalence, son expérience et ses nouvelles compétences en RH.

L’heure du bilan

« Je me vois comme un trait d’union car, comme chaque apprenant inscrit à Paris IX ou ailleurs, je suis passée par la case formation. En présentiel, en distanciel, je connais les contraintes, les avantages, je les mesure et je suis même en capacité en tant que gestionnaire de ces modules, d’ajuster le tir pour lever tous les freins. Pour moi, c’est une histoire de reconversion heureuse. De l’administratif, des RH mais surtout beaucoup de polyvalence, je me sens utile et je constate le fruit de mon travail », conclut Dolène.

Encore une belle histoire qui montre qu’en termes de formation et d’expérience professionnelle, il n’existe pas de ligne droite, que des chemins de traverse au panorama bien plus intéressant !

Lire aussi :

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :