En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

IFOCOP Le spécialiste de la formation tertiaire en alternance pour adultes

L'Ifocop est qualifié ISQ-OPQF pour la garantie d'un engagement de prestation de qualité.

Durant mes 8 mois de formation à l’IFOCOP, j’ai appris mon métier d’assistante import-export et acquis les compétences indispensables à ma reconversion professionnelle.

Installée en France depuis 2 ans et demi, Ekaterina Bertrand a d’abord travaillé dans l’hôtellerie. En intégrant la formation Assistante import-export de l’IFOCOP, son attente principale était d’accéder au marché du travail avec de vraies compétences en logistique, Incoterms et relation client et valider un début d’expérience professionnelle. Diplômée en 2015, Ekaterina s’épanouit aujourd’hui dans son nouveau métier d’Assistante ADV chez un distributeur de matériel médical.

ekaterina portrait aiex ifocop

Bonjour Ekaterina, quel était ton parcours avant d’intégrer l’IFOCOP ?

Je suis diplômée d’un Master en Sociologie. J’étais en charge de la publicité et du marketing dans une société russe à Saint-Pétersbourg pendant 5 ans. À mon arrivée en France il y a 2 ans et demi, j’ai occupé différents postes dans des hôtels de la Côte d’Azur.

Pourquoi as-tu choisi la formation Assistante import-export de l’IFOCOP ?

Mon objectif principal était d’accéder au marché du travail français avec de vraies compétences en logistique, Incoterms et relation client, et avec un début d’expérience professionnelle. Je cherchais donc une formation sérieuse et rapide, en alternance, pour l’administration des ventes et la fonction export car je parle couramment trois langues. J’ai regardé sur internet et la formation Assistante import-export de l’IFOCOP s’est imposée d’elle-même.

Comment as-tu financé ta formation ?

J’étais inscrite au Pôle Emploi mais je n’avais pas de droits suffisants pour obtenir un financement, même partiel. J’ai donc financé 100 % de ma formation.

Quel est ton avis sur la partie théorique de la formation ?

J’ai suivi la formation Assistante import-export dans le centre IFOCOP de Rungis. Tout s’est très bien passé. Le point fort de la formation, c’est précisément que la théorie est très axée sur pratique ! L’enseignement va en permanence à l’essentiel, c’est concret, les exercices et calculs travaillés sont réels comme si l’on était en activité. L’acquisition des connaissances s’est donc faite sans difficulté, je ne me suis pas sentie submergée par le travail à fournir. J’étais à ma place, dans un groupe plutôt motivé et sympathique. Les formateurs, à l’écoute et très efficaces…Quel plaisir d’apprendre !

Comment as-tu trouvé ta mission pratique en entreprise ?

Grâce à l’IFOCOP lors d’un job dating. J’ai eu beaucoup de chance, la société SIKA France, est venue rencontrer notre groupe afin de recruter un stagiaire AIEX, et ce fut moi l’heureuse élue…J’étais pourtant certaine d’avoir raté mon entretien, et puis en fait, non !

Quelles étaient tes missions durant ton stage ?

SIKA France, filiale française du groupe SIKA, est un fabricant entres autres, de colles et résines pour les sols à destination des marchés de la construction et de l’industrie.  J’ai intégré l’entreprise en tant qu’assistante commerciale export. Je m’occupais de l’administration des ventes : prise en charge des commandes, suivi, devis, logistique, échanges avec les transitaires…Dès mon arrivée chaque matin, je prenais connaissance de mes mails. J’assurais le bon suivi des commandes clients en contact permanent avec l’usine, j’établissais les bons d’expédition et je veillais au bon respect des délais de livraison. J’ai beaucoup appris au sein de cette société très présente à l’export, particulièrement vers l’Afrique.

Quel était ton bilan à l’issue de cette formation pratique ?

Trouver ma mission pratique en entreprise fut simple et très rapide grâce à l’IFOCOP. J’attendais beaucoup de ce stage pour pénétrer l’univers économique français et je n’ai pas été déçue. Très rapidement, j’ai dû être autonome. J’y ai appris mon métier et surtout découvert et compris le fonctionnement de l’Entreprise en France. J’ai vu à quel point les relations doivent être diplomatiques et entourées de multiples formes de politesse… J’ai dû faire un effort car je suis naturellement et d’une culture plus directe, ce qui peut être vécu en France comme de l’agressivité. Durant la première semaine, toute cette nouveauté fut une vraie source de stress puis j’ai réalisé que cela se passait bien. J’avais mes cours théoriques en tête et j’appliquais au quotidien ce que j’avais appris. Nous revenions à l’IFOCOP une semaine par mois, et ce fut bien utile pour adapter des petites choses dans la pratique. Jusqu’à la fin, ce fut simple, instructif et très formateur.

Parle-nous de ton poste actuel…

Je travaille en tant qu’assistante ADV chez un distributeur de matériel médical. J’ai trouvé mon poste sur internet en postulant à une petite annonce en intérim. La mission était de 4 mois, mais c’était une période d’essai et à l’issue, j’ai signé un CDI.

Mon travail est très intense et varié et l’entreprise travaille avec de nombreux pays. Je suis en charge de la gestion des commandes des distributeurs export, je renseigne la clientèle sur les disponibilités, les délais, les ruptures de produits et les solutions alternatives.  J’assure également le suivi des pré paiements et des éventuels litiges (retours de matériel, avoirs, remplacement du matériel endommagé), les commandes d’achat (étude des ventes et des prévisions sur les ventes) voire la création d’offres de prix. Enfin, une partie de mes tâches taches concerne la gestion des stocks avec l’enregistrement des réceptions de matériel, les inventaires et la vérification des documents fournis avec les expéditions.

Ton prochain défi ?

J’aimerais acquérir de l’expérience dans le commercial ou prendre plus de responsabilités dans l’administration des ventes. À moyen terme, je n’exclue pas de poursuivre vers une formation supérieure commerciale.

3 conseils pour réussir sa formation à l’IFOCOP ?

S’assurer de choisir la bonne formation -celle qui permet à la fois de faire le lien avec ses compétences déjà acquises dans une expérience professionnelle passée et correspond à son nouveau projet professionnel-, trouver son stage rapidement afin d’être bien disponible pendant les cours, et bien sûr, s’investir sans compter !

Ton mot de la fin ?

Je suis heureuse et satisfaite d’avoir atteint mes objectifs. A l’IFOCOP, j’ai appris mon nouveau métier, mieux compris le pays et acquis les compétences indispensables pour ma reconversion professionnelle.

Ce témoignage vous a plu et vous souhaitez en savoir plus ?
> Découvrez la formation Assistante import-export IFOCOP – Titre RNCP III (Code CPF : 2208)

Demande d'informations (réponse sous 48h) S'inscrire à une réunion d'information