Rencontre avec Philippe, ancien professeur des Écoles devenu Assistant import/export suite dans une société de chimie suite à sa formation ifocop. Les raisons de son choix, sa formation.. Découvrez le parcours de reconversion de Philippe.

Philippe C. : de Professeur des Écoles à Assistant import/export dans une société de chimie.

Ma formation a été un vrai tournant, elle m’a permis d’en finir avec la frustration de ne pas être reconnu.

L’épanouissement que je ressens vient du fait que désormais avec la formation Assistant(e) import / export,  je peux montrer et utiliser mes compétences. J’ai préféré partir sur des missions en intérim afin de prendre le temps de préparer un projet alliant ma passion pour le Japon et sa langue, que je parle, lis et écris.

Pourquoi avoir changé d’activité ? Mes études de Japonais n’étant pas suffisantes pour trouver un emploi, j’ai passé et obtenu le concours de professeur des écoles pensant y être bien. Il m’a fallu trois ans pour réaliser que je n’étais pas fait pour cette existence. Salaire ridicule au regard de ce que l’on est censé produire et une impression d’être ignoré par une hiérarchie débordée et méprisante dans sa quasi-totalité.

La découverte du modèle Ifocop m’a impressionné par son efficacité et son sens du concret. 4 mois de théorie et 4 mois de mission pratique, c’est très rapide et pourtant l’essentiel est abordé. Cette formule m’a comblé.

Désormais je travaille et consacre du temps à la conception d’un projet professionnel. Cette formation Assistant(e) import / export m’apparait comme un visa vers un futur professionnel faisant appel à ma culture, ma passion et mes compétences. Je suis d’ores et déjà en relation avec des sociétés présentes au Japon, intéressées par mon Profil.

Ce challenge de 8 mois en valait vraiment le coup. Je me sens utile !

À lire aussi dans le même domaine