IFOCOP Le spécialiste de la formation tertiaire en alternance pour adultes

L'Ifocop est qualifié ISQ-OPQF pour la garantie d'un engagement de prestation de qualité.

Le CIF devient le CPF de transition professionnelle


 

 

 

 

 

 

 

IFOCOP VOUS INFORME

Depuis le 1er janvier 2019, le CPF de transition professionnelle prend le relai du congé individuel de formation, dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle.

Les CIF accordés avant le 1er janvier 2019 se poursuivent jusqu’à leur terme et leur prise en charge reste assurée par les FONGECIF et autres OPACIF.

Pour plus d’information, consultez la page « Projet de transition professionnelle » du Ministère du Travail

Concernant les demandes de CIF non abouties au 31 décembre 2018, l’IFOCOP vous accompagne dans vos démarches pour basculer votre dossier CIF en dossier CPF de transition. Et si vous avez monté votre dossier avec l’IFOCOP en 2018, l’Institut va prendre contact avec vous rapidement.

Des réunions sont également proposées pour expliquer les modalités de ce nouveau dispositif de transition professionnelle > s’inscrire à une réunion sur le CPF de transition

 

Définition du CPF de transition professionnelle

Le CPF de transition professionnelle est une modalité particulière de mobilisation du compte personnel de formation, permettant aux salariés en CDI ou CDD qui souhaitent se qualifier, évoluer ou se reconvertir professionnellement de financer des formations certifiantes en lien avec leur projet. Selon les cas, ce dispositif prend en charge la rémunération, totale ou partielle.

Quelle différence entre le CPF de transition et le CIF ?

Comme pour le CIF, l’objectif exprimé dans le projet de loi est de permettre à chaque personne de pouvoir « demander la prise en charge d’une action de formation destinée à changer de métier, en bénéficiant d’un congé spécifique si la formation est effectuée en tout ou partie durant le temps de travail. »

Le CPF de transition reprend donc les principes fondateurs du congé individuel de formation, avec quelques variantes, devant permettre à plus de personnes de se reconvertir.

Similarités entre CPF de transition et CIF

  • Validation du projet de transition par une commission paritaire
  • Expérience minimale requise
  • Formation réalisée en tout ou partie sur le temps de travail, pour les salariés
  • Droit à rémunération minimum pendant la formation

Spécificités du CPF de transition

  • Il est fortement recommandé d’être accompagné par un conseil en évolution professionnelle (CEP) dans la construction du projet professionnel. L’idée est de libérer le candidat des péripéties administratives afin qu’il puisse se concentrer sur son projet.
  • Le bénéficiaire devra montrer son engagement dans son projet en mobilisant son CPF en préalable à toute demande d’abondement supplémentaire.
  • Les salariés démissionnaires pourront bénéficier du dispositif, sous certaines conditions. (en attente des décrets)

Vous trouverez ici toutes les informations générales sur le CPF de transition ainsi que tous les avantages de choisir une formation IFOCOP.


Pour des infos plus personnalisées, l’IFOCOP a mis en place des réunions d’informations.

Lors de ces réunions, notre équipe pédagogique vous donnera toutes les informations utiles sur le dispositif et vous accompagnera dans la préparation de votre dossier.

Prochaines réunions : (centre IFOCOP Paris 13)

Le 21/02/2019 de 12 h à 14 h
Le 04/03 de 17 h à 19 h

Inscription obligatoire par mail 

Pour toute question, vous pouvez également contacter Amandine FAUCHER, Responsable de la prescription IFOCOP au 07 89 03 41 55 ou afaucher@ifocop.fr


>Tout savoir sur le CPF de transition professionnelle

>Pourquoi choisir de faire son CPF de transition avec l’IFOCOP ?

Tout savoir sur le CPF de transition professionnelle

Qui peut bénéficier d’un CPF de transition ?

Les bénéficiaires d’un CPF de transition sont :

  • Les salariés en CDI justifiant d’une activité salariée de 24 mois minimum, consécutive ou non, dont 12 mois dans l’entreprise actuelle.
  • Les salariés en CDD, justifiant d’une activité salariée de 24 mois minimum, consécutive ou non, au cours des 5 dernières années, dont 4 mois, consécutifs ou non, en contrat de travail à durée déterminée au cours des 12 derniers mois.
  • Les travailleurs handicapés et autres bénéficiaires de l’obligation d’emploi (sans condition d’ancienneté)
  • Les salariés démissionnaires ayant eu une activité professionnelle de 5 ans continus (à confirmer par décret) et qui ont un projet professionnel sérieux. Ils pourront sous certaines conditions, bénéficier d’une prise en charge de la formation et de l’allocation chômage.

Pour en savoir plus, consultez la page « Réforme 2018 : démissionnaires et projet de reconversion professionnelle »

Comment est pris en charge le CPF de transition ?

Jusqu’au 31 décembre 2019, le financement des projets de transition professionnelle est assuré par le FONGECIF (ou par l’ANFH, pour la fonction publique hospitalière). A partir du 1er janvier 2020, les CPIR – Commissions paritaires interprofessionnelles régionales – viendront remplacer le FONGECIF pour valider et financer les projets de transition.

La prise en charge du projet est soumise à la validation d’une commission paritaire. Depuis la réforme, l’organisme financeur mobilise prioritairement les droits inscrits sur le compte personnel de formation du salarié pour financer son projet. Le salarié peut ensuite bénéficier d’abondements ou compléments de financement de la part du FONGECIF (puis des CPIR à partir de 2020), de son employeur ou des collectivités territoriales.

 La prise en charge concerne :

  • Les frais de formation et les frais de validation des compétences
  • Les frais annexes : frais de transports, d’hébergement et de repas
  • La rémunération pendant le temps de formation

L’organisme prend en charge la rémunération de la personne, calculée à partir de sa rémunération en cours si elle est salariée ou du dernier salaire versé pour la personne ayant quitté l’entreprise.

Lorsque le projet est réalisé pendant le temps de travail, le salarié touche une rémunération minimale correspondant à un pourcentage de son salaire moyen de référence.

 

Salaire de référence Durée de la formation Durée de la formation

≤ à un an ou ≤ à 1200h

> à un an ou > à 1200h

< 2 X SMIC 100% du SR 100% du SR au-delà d'un an
≥ 2 X SMIC 90% du SR
Plancher : 2 X le SMIC
60% du SR au-delà d'un an
Plancher : 2 X le SMIC

Comment et auprès de qui faire la demande de CPF de transition ?

La demande de congé de formation doit être faite dans un premier temps auprès de votre employeur, 120 jours avant le début de la formation si votre absence est d’au moins 6 mois, 60 jours avant, si la formation est de moins de 6 mois ou qu’elle est réalisée à temps partiel.

L’employeur peut refuser la demande si les conditions d’ancienneté ou de demande d’absence ne sont pas respectées. Il peut également demander un report de 9 mois maximum, s’il juge l’absence préjudiciable pour l’entreprise.

Dès que l’autorisation d’absence est acceptée, vous devez envoyer une demande de financement au FONGECIF jusqu’au 31 décembre 2019, et la CPIR à partir de 2020.

La prise en charge n’est pas systématique. Les critères de sélection sont bien précis comme le réalisme du projet professionnel, le niveau d’études et naturellement, l’enveloppe budgétaire dont dispose l’organisme.

Comment se déroule le CPF de transition professionnelle en 4 étapes :

1 – Définir son projet professionnel
Il est recommandé de prendre contact avec un conseiller en évolution professionnelle (CEP), qui vous accompagnera dans la définition de votre projet professionnel. D’autres démarches sont également utiles : établir un bilan de compétences, réaliser une enquête métier et une enquête marché, afin de valider le potentiel d’emploi de votre projet.

 2 – Choisir la bonne formation

Dans votre demande de prise en charge vous devrez justifier en quoi la formation choisie vous offre les meilleures chances d’atteindre votre but : un diplôme reconnu par l’Etat ? Un stage en entreprise qui peut ouvrir sur un emploi ?

Alors faites le bon choix et n’oubliez pas que l’objectif principal de l’organisme financeur est de s’assurer de votre employabilité à l’issue de la formation.

 3 – Demander une autorisation d’absence (salarié en CDI)

Vous devrez demander par écrit à votre employeur la possibilité de vous absenter le temps de la formation, avec détails de votre projet à l’appui. Cette demande doit être faite, au plus tard, 120 jours avant le démarrage de la formation si votre absence est d’au moins 6 mois, 60 jours avant si la formation est de moins de 6 mois ou qu’elle est réalisée à temps partiel.

Votre employeur doit vous répondre dans les 30 jours. Il peut vous demander un report (dans la limite de 9 mois).

4 – Faire la demande de prise en charge auprès de son organisme (FONGECIF)

Votre dossier doit être envoyé au plus tard 2 mois avant le démarrage de la formation. Peaufinez-le au maximum pour mettre toutes les chances de votre côté ! N’hésitez pas à venir nous rencontrer pour être accompagné dans cette phase.

Quelle est votre situation professionnelle pendant le CPF de transition ?

Pendant la durée de votre formation, vous avez le statut d’apprenant de la formation professionnelle. Le temps passé en formation est assimilé à du temps de travail effectif pour le calcul des congés payés et d’ancienneté.

Si vous êtes salarié, votre contrat de travail est suspendu mais non rompu. A l’issue de la formation, vous pouvez réintégrer votre emploi ou un poste équivalent dans l’entreprise. En revanche, votre employeur n’est pas tenu de vous proposer un poste correspondant à votre nouvelle qualification.

Pourquoi choisir de faire son CPF de transition avec l’IFOCOP ?

Un accompagnement efficace dans le montage du dossier

Comme pour le CIF, obtenir un accord pour un congé formation n’est pas chose aisée. De nombreux critères liés à l’expérience, aux diplômes, à la motivation et au réalisme du projet entrent en jeu.

Fort d’une longue expérience dans la mise en œuvre du CIF, L’IFOCOP vous donne les meilleures chances d’être accepté grâce à un accompagnement rigoureux dans le montage de votre dossier CPF de transition.

Cet accompagnement porte sur le choix de la formation et la faisabilité du projet par rapport à votre expérience et aux débouchés possibles. Vous êtes reçu par le responsable de formation en entretien approfondi. Son rôle est de vous aider à définir, ajuster et affiner votre projet pour maximiser vos chances de prise en charge.

Un modèle de formation parfaitement adapté aux objectifs du congé formation

Autre avantage majeur, les formations métiers de l’IFOCOP sont parfaitement adaptées au CPF de transition car conçues pour faire de tout projet de requalification ou de reconversion professionnelle un succès :

  • Une formule opérationnelle possible en 7 mois :
    4 mois en centre + 3 mois en entreprise
  • Des formateurs qui pour une majorité viennent de l’entreprise et sont toujours en activité. Cela vous garantit un enseignement totalement adapté à la réalité du marché du travail.
  • Des responsables de formation qui vous accompagnent tout au long de votre parcours et qui sont à vos côtés pour soutenir vos efforts et vous conduire à la réussite.
  • Une offre large de formations métiers diplômantes inscrites au RNCP*
    La certification RNCP est un critère essentiel d’acceptation de votre dossier (*Répertoire National des Certifications Professionnelles) 
  • En 2018, plus de 90% des apprenants IFOCOP CIF étaient en poste à l’issue de la formation – Source : Etude Emploi pour la CNCP

L’IFOCOP : un acteur majeur du Congé formation en Ile-de-France

Le FONGECIF IDF a recommandé en priorité 5 de nos formations métiers diplômantes: assistant(e) commercial(e)assistant(e) import-exportchargé(e) de développement commercialmanager de rayonnégociateur immobilier

Paramètres de cookies

Notre site utilise différents cookies pour son fonctionnement. Certains de ces cookies sont déposés par des services tiers à des fins d'analyse statistique pour nous permettre de vous fournir une meilleure expérience.

Si vous souhaitez configurer les cookies que vous souhaitez autoriser, vous pouvez cliquer sur Paramétrer les cookies, ou bien accepter tous les cookies en cliquant sur Tout accepter et continuer.

Ces paramètres pourront être retrouvés à tout moment, ainsi que plus d'information sur les cookies utilisés par le site, sur la page de Politique d'utilisation des cookies.

Vos préférences

Différents types de cookies sont utilisés par le site. Seul les cookies de fonctionnement sont obligatoire, et ce afin de fournir une expérience de navigation adaptée. Tous les cookies que nous déposons respectent les réglementations de durée et de vie privée.

Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement du site, et ne peuvent donc pas être désactivés. Ils permettent de sécuriser le site internet ainsi que vos préférences d'affichage.

Ces cookies nous servent à mesurer, étudier et analyser les comportements des visiteurs, afin d'améliorer l'expérience de visite pour nos utilisateurs. Accepter ces cookies nous aide à vous fournir de meilleurs services.

Ces cookies nous servent à mesurer, étudier et analyser les comportements des visiteurs, afin d'améliorer la pertinence des espaces marketing ou publicitaires achetés par IFOCOP. Accepter ces cookies nous aide à vous fournir de meilleurs services.

Ces paramètres pourront être retrouvés à tout moment, ainsi que plus d'information sur les cookies utilisés par le site, sur la page de Politique d'utilisation des cookies.